All is in order

Vue de pas loin du ponton, ce lieu d’où l’on regarde couler l’eau. Très pris par de nouvelles expériences qui montrent que j’avais raison. C’est important de voir qu’on avait raison lorsqu’on affirmait ceci ou cela. On peut se tromper, bien sûr. Mais dans certains domaines, mieux vaut éviter. Par exemple, j’affirmais que je pouvais mesurer en direct les émotions d’une personne qui regardait la photo d’une fiole d’eau. Eh bien, je viens de réaliser une expérience avec un monsieur qui, dans un pays lointain où le soleil se lève, avait sur sa tête un casque qui témoigne de ses émotions grâce à des mesures d’activité cérébrale. Ce monsieur devait regarder 2 vidéos après avoir regardé la photo d’une fiole d’eau, celle-ci étant située au pays de la baguette et du fromage. Eh bien, les mesures de son appareil et du mien sont d’accord. Quand il est joyeux, les 2 appareils le disent et lorsqu’ils s’ennuie un peu, les 2 appareils ne disent pas autre chose. J’avais donc bien raison.

Toutes ces nouveautés ont néanmoins des effets autres sur ma vie d’habitant du pays de la baguette et du fromage : je suis des cours d’anglais pour parvenir à ne plus trop baragouiner lors de nos réunions zoomatiques.

On me dit que le président a parlé pour redire ce que disaient les journalistes juste avant. Tant mieux. All is in order.

4 réflexions sur « All is in order »

  1. Ouaw! J’entraperçois le fleuve au travers de la frênaie rivulaire.
    Vision d’horizons, comme tu les partages vers le Japon.
    Belles histoires d’Eaux.
    Et quoique que chacun en pense, regarder le fleuve ainsi s’écouler – dans un sens ou dans l’autre, car il a ce fichu talent grâce aux marées – eh bien cela rassérène vraiment en ces temps farouches où bouger ses fesses à 10 ou 30 km peut être condamnable.
    La seule option en laquelle nos gouvernants n’ont pas réellement pensé, c’est bouger ses fesses de 10 ou 30 km mais « en verticalité ».
    Donc, pour contrecarrer ceci, je suis en train de me construire une fusée en papier mâché, charpentée d’allumettes robustes.
    Pour ce faire, je dispose d’un plan de montage… seulement écrit en anglais. J’en chie grave !
    Je ne désespère pas cependant d’y parvenir !
    Et en attendant, je vais me concocter un bon sandwich baguette-camembert au lait cru.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s