Quelques nouvelles

Bonjour les amis ! Ben voilà, comme je le disais lors du dernier article, je viens moins souvent écrire sur le blog. Pour autant, tout va bien.

J’ai rendu hier le manuscrit complet de mon livre. Encore un ou deux aller/retours et ça sera dans la boîte. Je suis content de ce premier résultat. Je pense qu’il sera plus facile à lire que le précédent et que vous apprendrez plein de choses.

Par ailleurs, j’ai entamé les démarches en pays lointain pour ma petite invention. Les premiers échanges ont été fructueux. Mais quoi qu’il arrive, j’ai décidé d’aller jusqu’à la concrétisation d’un appareil.

Aucune opinion à proférer sur l’état de monde ou de la France. Aucun coup de gueule, si ce n’est que je m’associe pleinement aux copains qui occupent l’Odéon. Je reste effaré de la différence de traitement que l’on a accordé de façon plus ou moins arbitraire à la culture dans son ensemble par rapport aux commerces et aux transports.

Je ne me pose pas la question du vaccin car je n’ai pas l’âge requis ni la comorbidité nécessaire.

J’entends d’ici le lecteur qui se demande ce que vient foutre cette illustration. Ben, qu’il me trouve une image pour illustrer un tel article !

9 réflexions sur « Quelques nouvelles »

  1. L’image… ? C’est du Psychédélisme sans l’être.
    Du Naïf, sans l’être totalement non plus.
    L’image traduit une préconisation de conservation environnementale, un peu hippie certes mais bien représentative des idéaux que l’on se fait en ce domaine, lorsque l’on s’endort paisiblement la nuit venue.
    Tes nouvelles sont bonnes et ça m’enchante.
    Tu files encore et toujours vers des horizons alors insoupçonnés lorsque nous étions jeunes hommes.

    Je trouverais toujours ceci comme étant assez extraordinaire, en tes capacités multiples à te réinventer sans cesse, sans jamais te lasser en quoi qu’il soit.
    Je ne sais pas où tu puises un telle force.
    Ou si, peut-être. En ta curiosité insatiable, te disant que l’on ne vit qu’une unique fois.
    Et comme la curiosité induit la gourmandise, je pense que tu es gourmand de demeurer curieux en tout.

    Il y a là, à mon humble sens, la traduction de l’Enfance qui perdure en toi (je consulte entre 11h et 14h, avec onguents pomerolesques et pontonneux).
    Alors que bien d’autres se lassent, car la vie va… et va… et va…, eh bien Toi, tu ne sembles pas (en tout cas en apparence, mais aussi par tes actes et productions) ressentir cela de la même manière que « les autres » le ressentent et le vivent, en moyenne.

    Tu m’étonneras et me surprendras toujours !

    Juste… MERCI ! C’est très rafraichissant.

    J'aime

  2. ‘Métamorphose personnelle,
    légèreté de l’être, espièglerie,
    trouver une autre manière de voir les choses,
    le monde de l’âme, la psyché…’ Le papillon symboliserait tous ces tableaux. Tu ne pouvais choisir meilleure illustration 😉

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s