Nouvel IOS personnel, changement de planète

Si la France est sourde à l’innovation et à la nouveauté, c’est à l’étranger que je vais développer mon invention qui permet de décrypter ce qui se passe au niveau neuronal par des mesures d’eau.

Je sais que ce que je dis depuis quelques temps est à peu près du niveau de la hiéroglyphe pour le lecteur de ce blog. Un comédien qui invente n’a aucun crédit, y compris dans la population. Je ne m’en plains pas car j’aurais sans doute le même réflexe rationnel de rejet pour une invention venant d’un collègue.

Comme dit l’adage, nul n’est prophète en son pays. Ce qui prend un tour nouveau pour ma petite affaire, c’est que j’ai une piste sérieuse pour une collaboration scientifique ailleurs, loin. Me voici désormais éloigné des problématiques sociopolitiques et peu me chaut de ne pas tourner comme acteur. Ma vie toute entière est tendue vers ma découverte et ses multiples applications. Peu importe aussi que la science ne soit pas en mesure de la valider. J’apporte pourtant la preuve scientifique de l’existence d’un phénomène totalement reproductible. C’est l’explication qui échappe à nos connaissances actuelles.

Voici comment, en peu de temps, par le fruit d’une curiosité jamais rassasiée et du hasard, à soixante ans et des poussières, c’est ma vie qui prend un tournant radical. Dans les mois qui viennent cela devrait se concrétiser de façon impressionnante, passant d’une recherche solitaire pendant une bonne décennie à des collaborations fructueuses.

Si j’écris moins sur le blog, c’est que le journal d’un comédien qui motivait mon expression publique en 2004 a perdu tout son sens. Si je ne laisse plus longtemps traîner mes opinions politiques peu consensuelles exprimées du Facebook, c’est que ce combat donquichottesque a perdu pour moi de son importance et de sa nécessité personnelle. 

J’ai peut-être l’air de me la péter dans ma façon d’écrire et de parler, j’en ai bien conscience. C’est juste que j’essaie d’exprimer ma pensée avec justesse et précision, comme on entre des données dans des tableurs Excel. Ça oblige à peser, non pas des clémentines, mais des mots. Affirmer des choses qui ne sont pas admises, en toute tranquillité, de façon démonstrative est forcément déplaisant pour celui qui les reçoit. On soupçonne son auteur, dès lors qu’il n’a pas les bagages culturels, ni blouse blanche, ni voix de basse, de n’être pas à sa place et, par voie de conséquence, d’être dans l’illumination, le délire ou simplement la folie. Il nous fait peur ou nous inquiète par empathie. Et c’est vrai que, parfois, mon vocabulaire porte les manques de l’apprentissage autodidacte. Je n’ai pas l’aisance naturelle des gens bien nés et bien éduqués. Je sais tout cela. Pour parachever le tableau, j’ai en plus une gueule de prolo anachronique. Je sais.

Malgré toutes ces choses visibles qui jouent en ma défaveur, je tiens à préciser pour mes amis, que je suis en bonne santé mentale et que je veille à garder toute l’humilité et l’honnêteté des gens simples, qui ne sont pas nécessairement simples d’esprit. La seule différence réside dans le fait que j’ai choisi de me foutre de ce qu’on pouvait bien penser de moi.

4 réflexions sur « Nouvel IOS personnel, changement de planète »

  1. Avec ta gueule « moustakiesque » de prolo, de pas bien né, de porteur d’eau, tu forces La Genèse Autre.
    Tu en fais en tout cas la démonstration contre vents et marées.
    J’espère que ton obstination (positive), en cela, ne sera pas vaine…
    J’espère aussi que la future parution de ton livre te permettra d’étayer foncièrement tout cela, y compris auprès de « scientifiques reconnus », dont tu ne fais pas partie pour l’instant car tu n’es qu’un sacré putain de Saltimbanque. Palmé d’Or, certes.
    Entre ces deux Mondes, le delta est incroyablement distant.

    Mais tu le sais très bien, les gars qui découvrent « un Truc », au moment où ils le découvrent sont soit incompris, soit jalousés ou pris pour des jean-foutre; voire les trois à la fois.

    C’est donc une sacrée putain d’aventure pour toi aujourd’hui, de prétendre que TU découvres un truc jusqu’alors insoupçonné. Alors que tu n’appartiens pas au « sérail » de la Communauté scientifique qui trône dans les chaires des grandes universités (et tout le brossage dans le sens du poil qui s’ensuit).
    Tu prends donc ainsi d’incroyables risques.
    Et tu as dû forcément et longuement réfléchir à cela. Ou pas trop; et ce serait parfait ainsi, étayant bien tes convictions. Car quand on a celles-ci bien ancrées, à quoi bon s’interroger sur « le reste ».

    Nul doute pour moi que ta santé mentale va très très bien !
    Et j’espère bien que toutes tes démonstrations porteront leurs fruits, sur quelque territoire qu’il soit !

    J'aime

  2. « Un énoncé scientifique ne peut prétendre à une certaine validité que s’il est protégé par une batterie de conditions de pertinence. »
    Ex.: le théorème de Pythagore n’est vrai que sur une surface plane.
    « De même, dans le cadre de la théorie einsteinienne, il faut dire que la vitesse de la lumière est une limite infranchissable pour tout transport de matière (masse-énergie) et d’informations et non pas pour n’importe quel mouvement. »
    Ex.: une ombre peut se déplacer beaucoup plus vite que la lumière.
    (Jean-Marc Lévy-Leblond)
    Dans l’Histoire de l’humanité, être autodidacte n’ a pas constitué une limite aux découvertes.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s