En attendant God Eau

Je bosse comme un malade. Ça ne me rapporte pas un radis (pour l’instant) mais je ne compte pas les heures qui dépassent largement celles des bureaux.

Résultat, la première version de mon manuscrit est validée par mon éditeur, la définitive sera remise mi-mars. J’espère que vous attendez déjà avec impatience Le Pouvoir de l’Eau, sortie septembre 21 aux éditions Eyrolles. Ça peut faire du bruit.

Parallèlement, mon documentaire Je me Jette à l’Eau est en train de prendre un tour très différent de ce qu’il était. Je partais d’un bidule intimiste, rempli de courbes et de graphiques. J’arrive à un projet qui nous fait voyager d’Athènes à Glasgow, de Marrakech à Tokyo. Ce qui veut dire un financement important pour un sujet délicat. Mais au bout d’un moment, il faut se lâcher sur ses ambitions si l’on veut vraiment faire quelque chose, plutôt que rabioter à l’avance de tous les côtés pour sortir un truc tout étriqué qui ramassera 3 cacahuètes et que personne ne verra. À suivre…

Une fois mes écrits terminés, je vais pouvoir respirer un peu et préparer la lecture d’une pièce de Maylis Besserie adaptée de son roman Le Tiers Temps. Il met en scène la fin de vie de Samuel Beckett. La lecture se fera pour l’Escale du livre de Bordeaux, sous la direction de Guy Lenoir. On reparlera de tout ça le moment venu.

6 réflexions sur « En attendant God Eau »

  1. Ouawww ! Ça dépote de tous côtés !
    Je vois qu’Hélène trouve le titre trop banal; j’en aurais bien à te proposer des titres mais je ne crois pas que Dame Eyrolles ou toi-même soyez très open… vu les jeux de mots à la con
    « Hache Deux Eaux »
    « L’Eau Réacte » (hommage à Simon et Garfunkel)
    « Le Magicien d’Eau »
    « La Force de l’Eau »
    « La Puissance de l’Eau »
    « ÉvapEAU-Ration »

    Au bout du compte, le must sera de visionner le docu, tout en lisant le bouquin, un soir de canicule, vautré(e) dans une vieille chaise longue, chaque pied bien plongé dans une bassine d’eau fraîche.
    Ou bien, de lire le bouquin, très lentement, sous la frondaison des vieux frênes face à la Garonne…
    Qui préfère choise !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s