Anomalie dans les chiffres Covid

Je ne suis ni épidémiologiste, ni statisticien. Mais j’aime la science et la statistique. Et je ne me fie pas à l’avance aux informations que l’on me donne. Plutôt que suivre les titres des journaux souvent trompeurs, depuis septembre, je suis méthodiquement les données Covid à partir des chiffres officiels en appliquant une moyenne mobile à 7 jours sur les hospitalisations, réanimations et décès dans les hôpitaux (hors Ehpad). Je ne veux pas tenir compte du nombre de cas positifs aux tests car ils sont trop relatifs. Au début on ne testait pas, parfois on teste beaucoup, parfois moins et les tests ne sont pas fiables à 100%. Au moins, hospitalisations, réanimations et décès, ça me semble les données les plus « objectives ».

Maintenant, quand on regarde les courbes réalisées depuis septembre, on voit bien que les chiffres se stabilisent à un niveau supérieur que ce qu’il était avant le début de la seconde vague. 

Mais on remarquera aussi une anomalie : la courbe des décès ne ressemble pas à celles des hospitalisations et des réanimations. Elle descend beaucoup moins vite et de façon beaucoup plus aléatoire. Ce qui revient à constater qu’à un nombre égal de réanimations, on meurt davantage. Étonnant, non ?

Hypothèses :

  • on soigne de plus en plus mal le Covid.
  • on met dans les morts du Covid des gens qui meurent d’autre chose.

Et voici la courbe d’évolution en pourcentage par rapport aux chiffres du 27 septembre (ci-dessous). On voit que la courbe des décès (en gris) monte beaucoup plus que celle des hospitalistations et réanimations.

Conclusion :

Le nombre de décès Covid n’est pas une information fiable. Je me focaliserai désormais sur le nombre d’hospitalisations et d’entrées en réanimation.

7 réflexions sur « Anomalie dans les chiffres Covid »

  1. Eh bien, Bernard, c’est pas trop tôt! tu piges enfin coment on nous manipule? je te conseille d efiar eun tour sur bon sens . org et tu verras une pondération du nombre de mort « officiel » qui ramène les 55000 annoncés à environ 33000 Oui, Bernard, aussi bien le nombre de « contaminations » que le nombre de « morts » n’est pas fiable e et ne signifie rien Et quand osera-ton quantifier les morts collatéraux du confinement (physique et mental) ? As-tu entendu le dernier Grand Corps Malade « pas essentiel »… il est super! (et sur youbube) Amitiés Bernard

    J'aime

  2. il existe d’autres hypothèses:
    avant, on ne comptabilisait pas totalement les morts du covid parce qu’on ne diagnostiquait pas aussi bien que maintenant la cause du décès
    avant on comptabilisait moins bien que maintenant (remontées des données de terrain, renseignement des applications métier…)
    actuellement les personnes contaminées sont plus fragiles que celles contaminées avant et les décès sont de ce fait plus nombreux

    il y en a probablement d’autres

    J'aime

  3. Je me courbe devant ta pertinence analytique.
    N’empêche que la macronie nous les brise menu !
    Fondamentalement (mais je brise là une feuille de papier sulfurisée…), va prouver qu’il est plus risqué d’aller au théâtre ou au ciné que de s’agglutiner à la caisse du Super U !
    Qu’est-ce qu’ils nous font chier… !

    J'aime

      1. Tu l’as dit (Morpion, va !).
        Je préférerais qu’ils soient support de l’Histoire plutôt que « suppositoire » pour nos mauvais devenirs.
        Y a pas à tortiller : quelle bande de bras cassés !
        PONTON-PONTON-PONTON… !

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s