Instantannés

Moment 1, Paris, rue d’Avron, 24/11/20, 11:30

Plaquée au mur, fouillée au corps, bretelles de salopette secouées et pendantes, la jeune femme ne dit rien. Quatre hommes en uniformes plus ou moins officiels. Vous voyez, il suffit de le mettre, le masque ! dit l’un d’eux avec le ton de celui qui est obligé de mal se comporter à cause de la négligence du coupable. 

Moment 2, Nancy, 24/11/20, 23:24.

Dans la nuit froide, sous de pâles réverbères embrumés, accrochés à des silhouettes hésitantes, des sacs à dos épient les portes coulissantes des hôtels chics en manque de clients.

Moment 3, Banlieue Nancy, 25/11/20, 12:23

Mon plaisir d’acteur consiste à faire claquer un journal sur le coin d’une table, à l’instant juste. Il n’y en a qu’un et il ne dure qu’un dixième de seconde.

Moment 4, Nancy, Vitrine du Printemps, esplanade de la gare, 25/11/20, 17:18

Ce n’est qu’au moment où je me suis demandé s’il y avait une photo à faire, que j’ai vu le reflet du ciel.

6 réflexions sur « Instantannés »

  1. Instantanné. Ce mot pour définir l’immédiat où l’on entend ‘en tant (temps) années’. C’est peut-être cela, une vie, un immédiat qui s’étend.
    Et sur plusieurs horizons, nous dit ta photo 😉

    J'aime

  2. Euh… C’est qui cette « Nancy »… ?
    Une Américaine… ? Par moments ? 2, 3 ? Elle disparaît mais tu la vois ?
    Le claquement de Journal… ? C’est parce qu’elle souhaite lire le New-York Times ?
    Ou alors… ou alors je n’ai rien pipé.
    Ça tourne !
    Le regard vers le ciel.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s