HOLD-UP sur la coiffeuse

J’avais des essais auto-filmés à faire pour un rôle dans un téléfilm. Un gendarme. Et comme j’ai préféré aller au cinéma plutôt que chez le coiffeur, le dernier jour avant le confinement, j’avais une putain de tignasse et une barbe qui ne convenaient pas. En l’absence de coiffeurs, j’ai moi-même opéré à une coupe, en m’appuyant sur de nombreuses années d’observations dans le miroir du salon de coiffure.

À peine ma coupe terminée, je reçois un sms de la coiffeuse du tournage vers lequel je m’envole la semaine prochaine : « pouvez-vous m’envoyer une photo de vous du jour et accepteriez-vous que je coupe cheveux et barbe si c’est utile ? ». J’ai donc fait un selfie illico et attendu le verdict. « Ok, c’est parfait comme ça ! ». 

J’ai donc pu enchainer avec mes essais filmés la conscience tranquille, me disant même que j’aurai l’avantage de la coupe de cheveux par rapport à mes concurrents.

J’ai enlevé le reste de l’article car, dans notre monde binaire « c’estbienc’estpasbien », mieux vaut fermer sa gueule quelques temps…

12 réflexions sur « HOLD-UP sur la coiffeuse »

  1. Merci Bernard pour cette belle et juste analyse et position idéologique.

    Alors, puis-je avancer une hypothèse « non-complotiste » explicative de la baisse de l’épidémie que tu accepte de constater, espérant que tu la lira hors de mon étiquette soigneusement et volontairmeent entretenue de « résitant ».

    Elle va être juste Darwinienne:

    Dans la première vague, les plus faibles ont été éliminés, tôt simplement. Donc, il est tout à fait normal que plus de gens résistent à la seconde vague.

    Historiquement, toutes les grandes épidémies ont cessées d’elle même, spontanément, par juste ce phénomène darwinien.

    D’un côté le virus s’use faute de carburant, d’un autre, les défense immunitaires globales augmentent, opposant une barrière audit virus.

    Souviens-toi, on nous prédisait pour le Sida une catastrophe mondiale, des centaines de millions de morts.. Idem pour l’Ebola, .. Idem pour l’ESB… Tout semblait indiquer qu’elles ne pouvaient que sétendre exponentiellement! toujours come si on ignorait les facultés d’adaptation naturelles, l’immunité humaine, etc…

    Et il en arrivera de même pour le Corona.

    Toutes ces mesures sensées « endigquer » le virus, ont servies, tout au plus , à limiter le nombre de décès directs probablement (quoique, je doute si on ajoute à ceux-ci les décès présents et à venir des effet collatéraux du confinement, de la pauvreté augmentée, du désespoir, etc…

    A ce propos on attend toujours les seuls chiffres probants que sont ceux de la surmortalité globale en y introduisant ceux par suicides entre autre.. Pourtant je me souviens qu’on nous les avait promis un temps.

    Et oui, je suis d’accord, ton expression est excellent: il faut différencier les faits de l’étiquette! Il me revient cette phrase attribuée à Boudda: « si vous croyez ce que je dis, ce ne doit pas être parce que c’est moi qui le dit, mais parce que vous pensez que c’est vrai »… On peut inverser « si vous ne croyez pas… » Amicalement Bernard

    J'aime

    1. Il était bien, ce Monsieur Bouddha ! Pour ce qui est de ta proposition darwinienne, elle a sans doute du vrai. Il est probable qu’il y ait deux ou trois choses que nous ignorons à propos de ce virus, et sa reproduction, de ses mutations, etc… Amicalement itou

      J'aime

  2. J’écoutais une émission hier avec un intervenant qui parlait des modèles prédictifs, utilisés notamment au tout début de cette pandémie pour donner une fourchette des conséquences en termes de contaminations, hospitalisations et décès. Ce qui est fondamental dans un modèle prédictif c’est qu’il se construit sur une observation à t0. Supposons que le modèle prévoit une mortalité de x morts (+ ou – u%) à t10 (10 mois par exemple). Supposons que les dirigeants prennent au sérieux la prédiction: ils vont mettre en place des mesures visant à limiter les effets du virus et au bout du compte, à t10, la mortalité sera bien en deçà des prévisions. Conclusion hâtive: les modèles prédictifs ne sont pas fiables donc inutile d’en tenir compte.
    Conclusion raisonnée: si les variables changent parce que des interventions humaines les modifient, alors les résultats attendus vont également changer. Plutôt que de regarder fixement la prévision, il est préférable de faire varier le modèle en intégrant les changements et de continuer à prédire avec un t10 glissant. Mais c’est plus compliqué à suivre et à expliquer et la conclusion hâtive qui est le plus souvent émise est alors « les chiffres on leur fait dire ce que l’on veut ».

    J'aime

      1. je répondais en partie à Galène au sujet de son paragraphe sur les prédictions du Sida et autres maladies.
        Concernant le film, j’ai entendu qu’il était construit de façon pernicieuse comme tous les films de propagande: des informations vraies ou crédibles, sorties de leur contexte (t0) et complétée par des avis fallacieux qui semblent découler logiquement des informations véridiques mais qui n’apportent aucune preuve ou méthode scientifique. C’est plutôt réussi comme support de propagande.

        J'aime

  3. Le populisme (sur internet ou ailleurs) ou le partage de l’ignorance entre des savants ignorants et des ignorants savants. 😊..,Petit intermède humouristique pour se détendre.

    Bernard, merci de nous faire partager tes réflexions aiguisées et stimulantes. « L’homme ne peut jouir de ce qu’il sait qu’autant qu’il peut le communiquer à quelqu’un. » (Casanova, L’Icosaméron)

    J'aime

  4. Très bien Monsieur cette ode à l’intelligence, la pertinence et la clairvoyance !
    Je ne regarde plus trop les infos, certainement à cause de ce bassinnage systématique. Et surtout pas les déclarations du Jeannot qui nous raconte ce que l’on entraperçoit déjà ! Les fameuses fuites en amont du torrent de mots, distillés lentement, à la façon des politiques qui parlent avec la lenteur de l’escargot qui fuit à toute bave.

    N’empêche que ça crée de suite un chouette espace de liberté, une fois le masque sortie (de sur mon nez).

    Mais j’ai quand même entendu ce matin à la radio que notre bon Douste ne voulait plus que son nom soit associé à HOLD-UP, ou apparaisse de quelque manière que ce soit. A priori, il se serait fait gruger…

    J'aime

  5. En attendant j’ai appris la mort de Joseph Altairac non pas du Covid, mais les medias main street n’en non pas parlé à part France Cuilture dans la Méthode scientifique, il était une encyclopédie à lui tout seul. Une émission de Mauvais genre sur la même radio lui sera consacré à 22h le 21 novembre, certainement plus intéressant que Hold up.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s