Une question à propos des chiffres

Bon, histoire de montrer que je ne passe pas ma vie devant mon ordi, l’illustration raconte que je suis allé en forêt (hier après-midi) et que j’y ai trouvé un joli cèpe. Mais bon, voici une question qui me taraude l’esprit depuis pas mal de temps et je compte sur vous pour m’apporter les réponses.

En observant les courbes du Covid, j’ai remarqué depuis longtemps qu’elles formaient des dents de scie régulières. Curieux de voir de quoi il retournait, j’ai rassemblé les données de 6 semaines, du 21 septembre au 2 novembre, en les classant par jour de la semaine. Et j’obtiens ceci :

Ce qui me surprend, c’est que l’on va davantage à l’hôpital, en réanimation ou que l’on décède surtout le mardi et le vendredi. En revanche, le week-end, on en profite visiblement pour éviter l’hôpital, la réanimation et le dernier souffle.

Hypothèse 1 : Les hôpitaux ne sont pas foutus de sortir des chiffres en fin de journée le week-end. Dans ce cas, il serait pas mal de faire une collecte participative pour leur payer un système informatique assez simple qui sorte les données en un clic.

Hypothèse 2 : Les services de l’État n’ont pas les moyens de traiter les informations le week-end. Alors embauchez ! Et arrêtez de nous sortir des chiffres qui ne sont pas le reflet de la réalité.

Hypothèse 3 : On est extraordinairement conditionnés culturellement par le rythme hebdomadaire et nous évitons de mourir le week-end, histoire de profiter d’un dernier pour la route.

Morale : Si vous suivez les chiffres quotidiennement, ne croyez pas que, parce que ça baisse du vendredi au dimanche, vous êtes sortis d’affaire. Une claque vous attend toujours le lundi, suivie d’une plus grosse le mardi. C’est sur la durée que les courbes parlent.

Pour ceux qui ne croient pas à la seconde vague, regardez juste les petites courbes bleues et rouges et vous aurez une idée.

J’attends donc tous vos éclaircicements pour trancher définitivement entre les hypothèses 1, 2 ou 3.

16 réflexions sur « Une question à propos des chiffres »

  1. Je prends le risque de dire une bêtise…. Un décés en réanimation dépends à la dernière limite de la décision de poursuivre ou d’arrêter la machine. L’entrée à l’hopital dépend aussi de la décision d’y aller, et on a plutôt envie d’attendre la dernière limite pour une décision spontannée, et il n’est pas facile de voir son médecin traitant le week end. Les sorties à l’hopital ne se font pas trop le week end, car il y a moins de personnel pour la gestion administrative. Les entrées sont sans doute aussi réservées le week end aux cas extrèmes pour la même raison. Par contre le lundi et mardi, ce qui a attendu le week end arrive, et il faut donc libérer des lits, et faire de la place en réanimation. Cela semble horrible, et inacceptable, et c’est pourtant mon intuition, j’espère qu’elle est fausse. Dans un système à flux tendu, le but est d’optimiser le remplissage des lits. Avec une contrainte de personnel moins nombreux le week-end, car malgré tout, il faut bien que le personnel se repose un peu. Donc une arrivée doit correspondre dans la mesure du possible à un départ, et la seule marge de manoeuvre est de jouer sur la barrière à l’entrée, et la vitesse des sorties.
    Ceci dis, ton hypothèse de chiffres qui ne remontent pas correctement le week-end et qui sont saisi ensuite est possible, dans le cas ou l’on ne fait pas de saisie rétro-active. (c’est à dire que quelqu’un qui rentre un samedi ou dimanche est compté le lundi quand on saisi son dossier). Si on saisie à la vrai date d’admission, cela ne marche pas pour des dates de plus d’une semaine, le temps de mettre a jour les données. Et une manière de vérifier ton hypothèse est de regarder si des chiffres publiés sont modifiés après coup. (remontée tardive)

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Hervé pour cette réponse qui est en plus assez séduisante : les effets de courbes racontent l’organisation de l’hôpital. Pour les décès, c’est plus mystérieux quand même. En tout cas, tout cela raconte notre propension à vouloir donner du sens à ce que l’on observe. C’est la force et la faiblesse de toute démarche scientifique 😉

      J'aime

      1. Pour les décès, la date du décès dépends il me semble de la date ou on le constate, et avec une machine il me semble que l’on peu maintenir quelqu’un en vie « artificielle » un certain temps. C’était le sens de mon idée sur la décision de débrancher la machine, pour prendre cette décision, il me semble qu’il faut un ou plusieurs médecins, et le week-end il y a moins de dispo.
        Je doit dire que j’aime assez l’idée que ce soit juste une soucis de remontées tardives, ou d’erreurs dans les bases de données ou dans les saisie, car je trouve mon hypothèse assez immorale : on parle de vie et de mort. L’idée d’une gestion des lits en fonction d’une optimisation de flux d’occupation est digne d’un film de science fiction. J’espère que c’est venu dans ma tête par pure spéculation, et qu’on en est pas là….
        Un hôpital vu comme un garage auto , on y rentre malade, des techniciens tentent de vous réparer (pourquoi pas des robots interchangeables), et on a 2 sortie, soit guéri, soit mort, avec une évaluation externe qui soit juste quantitative, (recherche d’un passage le plus rapide possible, en évitant les morts si possible, pour le coût le plus bas possible). Un peu comme « les temps modernes », mais pour la médecine….. Remarque pour un film, cela peut être une idée….

        J'aime

      2. Tu sais, je considère l’hôpital comme un garage automobile parce que, souvent, on y est considéré comme des automobiles et la médecine, comme de la mécanique auto. Mais je sais que les soignants font des efforts, évidemment. Mais quand c’est le rush…

        J'aime

  2. Effectivement, la saisie de l’information dans le logiciel d’admission dépend de sa configuration. Lorsqu’on crée un nouveau dossier d’admission il est possible que le logiciel indique par défaut la date du jour et que l’intervenant ne la modifie pas lorsque la date réelle est la veille, parce que c’est une perte de temps, parce qu’elle ne le sait pas,parce qu’il y a 150 dossiers à rentrer… De ce fait, les jours et heures des saisies administratives ne reflètent pas la réalité, mais le flou est minime si l’on s’intéresse à l’évolution du nombre des admissions pour décrire la situation sanitaire et que l’on regroupe les données à une échelle hebdomadaire.
    Je constate des écarts de ce type dans le cadre de mon boulot…

    J'aime

    1. Merci Max. En même temps, la première chose qui est faite dans une hospitalisation, c’est la fiche d’admission, avant tout examen. Mais je veux bien que tout cela soit lié à des questions administratives. Mais cela semble plus incertain pour la question des décès, quand même. Quoi que… En tout cas, seule une mesure hebdomadaire le vendredi semble être le reflet le plus juste.

      J'aime

  3. Ce que j ‘ai sur Twitter que je n’ai pas , ouf! Sur le profil de quelqu’ un qui fait ce site 😦 https://www.meteo-covid.com/graphique-nouveau-cas-covid19)
    Il parle depuis des mois du retard des chiffres, du manque de données le week-end end, parfois sur un HP et aussi de:
    « On voit bien la « désynchronisation » causée par le retard de traitement entre SIDEP et SPF.

    La courbe SPF étant surestimée (la moyenne inclut des chiffres de la semaine passée) => il est probable quelle baisse dès demain.
    Après le mieux est d aller voir sur son compte : https://mobile.twitter.com/starjoin
    Son nom est Guillaume Saint- Quentin c ‘est un informaticien d après ce que j ‘ai compris.
    PS: j ai eu 0 en math au bac donc si c est une mauvaise piste, sorry d’ avance😉

    J'aime

  4. Les trois hypothèses peuvent être retenues. Hors Covid, l’administration à ses limites, alors en pleine crise …
    Je ne sais si un conditionnement culturel nous incite à ne pas mourir en toute fin de semaine, mais pour des raisons de pure logistique hospitalière, on évitera de se rendre aux urgences durant le week-end.
    Ces tableaux ne seront jamais d’une précision absolue. Les observer à titre indicatif, écouter le bruit que fait la bête dans notre environnement proche et moins proche, et adapter notre pensée et nos comportements.

    J'aime

    1. En fait, les tableaux, j’aime bien les comprendre. Une fois que j’ai compris comment ça marche, j’aimerais que quand les médias annoncent des chiffres à grand coup de dramatisation, ils se réfèrent plutôt à des données plus proches de la réalité.

      J'aime

  5. Doivent commencer à un peu compter le lundi, se donner à fond le mardi, ralentir un poil le mercredi et le jeudi, et bien bourrer le vendredi s’apercevant en plus d’erreurs d’additions pour partir tranquille en week-end.
    Le samedi t’as bien encore quelques mecs qui comptent, mollassonnement, et puis le dimanche… faut pas charrier c’est le jour du Seigneur, non mais OH !
    Pi ça recommence.
    Ce serait plutôt 1.
    Belle « tête de nègre » ! Euh… beau cèpe (faut pas dire…).

    J'aime

  6. Mercredi c’est férié: en mesurant l’écart-type entre les données renseignées ce jour là et les mercredis précédents, on mesurerait l’écart des saisies administratives entre un mercredi férié et non férié

    Aimé par 1 personne

  7. J’aime bien l’hypothèse 3 : … tu n’as pas remarqué que de toute façon, les gens vont moins vers le médical le week-end ? Et par beau temps aussi ? / 😀

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s