Les divas

castafiore

Au début, ils étaient tellement dépassés par les événements que c’était le bordel obligé. Mais maintenant, nous mettre dans l’attente d’annonces est devenu une stratégie. On vous en dira plus en fin de semaine. Avant c’était dans 15 jours. 15 jours, ça semblait être la formule la plus utilisée par le gouvernement.

Tu veux regarder le premier ministre faire son discours à l’assemblée, mais tu ne sais pas où. Alors tu te doutes bien que c’est sur BFM. Mais pour ce qui est du débat des députés qui va suivre, tu auras pour mission d’aller chercher sur quelle chaîne ça se passe.

Aujourd’hui c’est le tour de Macron. Il a annoncé il y a plusieurs jours qu’il ferait un discours sur un plan culture. Fatalement, quand tu bosses dans ce domaine, tu as envie de savoir le plus vite possible quel sort nous sera réservé (même si a priori c’est idiot d’attendre puisqu’au pire, tu le sauras aux infos suivantes). Mais quand parlera-t-il ? Sur quelle chaîne ? Démerde-toi ! Tu as appris ce matin qu’il commencerait pas une visio-conférence avec des artistes (tu ne sais pas lesquels) et qu’il fera ses annonces après. Comme si celles-ci allaient tenir compte de cet entretien avec des artistes. Quel cinéma !

Avec cette histoire de virus, le gouvernement a compris qu’on était tous suspendus à ses décisions, dans l’attente des ordres et des consignes. C’est mieux que dans le plus beau de leurs rêves. Les voilà devenus un deux mois les maîtres absolus de nos destinées.

Et vas-y que je te blablate, que je joue la longueur, que je me fais désirer, que je te distille en deux heures des infos qui auraient pu prendre trois minutes. Vivement que le virus s’éteigne. S’ils ne l’ont pas chopé, ils ont chopé le gros melon, eux.

11 réflexions sur « Les divas »

  1. Ca flotte au plus haut sommet de l’Etat en ce moment. L’harmonie ne règne pas entre le 1ER ministre et le chef de l’Etat, Des sénateurs se sont interrogés alors que Philippe venait de leur présenter le plan de déconfinement ce lundi (j’ai failli écrire deconfiture) et que Macron a fait une déclaration sur les média juste après.
    On a pas assez souligné, même si c’est symbolique, le vote contre du Sénat la droite ( dont Philippe vient ) s’étend abstenu. Ce dernier, fin politique, ne peut pas en avoir tiré des enseignements.
    Tout ceci montre l’immaturité de notre Président.

    J'aime

  2. L’âne, la carotte, et l’épée de Damoclès…
    Pour l’énigme face à la situation : Remplacer le « m » par un « c ».
    Ça se met toujours sur la tête, pas en façade mais plutôt dessus.

    J'aime

      1. Bravo ! Bonne réponse.
        Il était juste question de se dire que tôt ou tard ça va finir par nous tomber sur la gueule.
        Et les tergiversations du gouvernement sauront nous en faire part.
        Pontonnenons-nous !
        Du verbe « se pontonner » (j’ai dû rajouter un page au Bled)

        J'aime

Répondre à Sarro Philippe Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s