Début d’an

IMG_4585

L’année professionnelle, je l’ai commencée le 3. Ça n’a pas trainé. Et pour l’occasion, nous tournions à l’assemblée nationale. Très touchant de se retrouver dans ce lieu symbolique. La première impression est que c’est beaucoup plus petit que l’image qu’on s’en fait. Deuxième impression, les sièges ne sont pas confortables. Mais finalement, en y siégeant des heures et des heures, on finit pas s’y faire. On ne manque pas d’imaginer ceux qui jadis ont siégé sur ces bancs, personnages plus ou moins illustres. On pense à ceux qui y siègent aujourd’hui. Fresques et sculptures dénudées font vagabonder l’esprit quand le temps est long.

Je ne peux rien dire du film, mais il se rejouait des scènes qui se sont déroulées en ces murs il y a quelques décennies. Incroyable la violence des propos. On en ressort avec une meilleure compréhension des débats qui ont prévalu à une loi toujours en vigueur, même si certains adoreraient la supprimer sans débat.

Pendant ce temps de claustration qui nous a conduits jusqu’à plus de vingt-deux heures, on s’est senti si loin du monde, si loin de la vie qui grouille sans métro, dans les magasins remplis par le fiche de paye du début de mois. On devine pourquoi nos représentants dans leur cocon de velour sont si loin de nous et de nos préoccupations, tellement au-dessus, ailleurs, hors du temps.

8 réflexions sur « Début d’an »

  1. Merci de ne pas globaliser cher Bernard. Depuis 2017, les députés FI essaient de faire résonner le quotidien des français au sein de l’Assemblée…et c’est nouveau….je pense aux discours de Ruffin sur les femmes qui font le ménage dans les bureaux des députés ou aux AVS, aux Aides soignates…aux discours de Mathilde Panot sur le manque de moyens humains et finacienrs pour assurer de bons soins à l’Hopital, etc etc…bonne à toi le futur député pour de vrai.

    J'aime

    1. Oui, je sais tout ça Lionel. Mais au fond, je pense que même les meilleurs subissent les lois de le représentation et du « je » politique. Un peu anar, le Nanard. Mais je te souhaite vivement d’en être, pourvu que tu restes toi 😉 Bises

      J'aime

  2. « Les sièges ne sont pas confortables ». Pourtant certains s’y endormaient paisiblement comme Raymond Barre qui devaient y faire des rêves d’oncle « Picsous » devant un gros coffre en Suisse….😊

    J'aime

  3. Un rien « feutré » ces Ors…
    Mais nos députés font parfois tant de brouhaha qu’ils couvrent les bruissements de la Société, qui s’anime en bas dans les rues populaires.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s