Ce mec est fou !

danger

Je suis très pris en ce moment sur la confection d’une de mes expériences bizarres que je vais réaliser en public courant novembre. Je suis dans ce domaine en pleine révolution.

Changement de point de vue

Ayant longtemps affirmé que l’esprit pouvait avoir une influence sur la matière vivante, j’ai opéré un revirement intellectuel à 90°. Ce dont je me rends compte au fil des expériences, c’est que l’eau est un élément tout à fait singulier, de par ses propriétés physiques en premier lieu. Beaucoup sont clairement identifiées (3 états, liquide, solide et gazeux, la faculté qu’elle a de créer un champ magnétique de la même polarité que l’aimant auquel elle est soumise – diamagnétisme, propriétés électriques, etc…). Mais il semblerait selon moi qu’elle soit sensible à des informations d’ordre psychique. C’est en tout cas ce que me racontent mes expériences. Du coup, je ne suis plus dans la perspective anthropocentrée de l’esprit humain qui agirait sur ce qui l’entoure, mais dans celle de l’eau comme véhicule d’une forme de conscience.

D’autres ont cherché

Je sais que c’est tout aussi barré d’un point de vue rationnel, mais il y a des résonnances avec les travaux sur la mémoire de l’eau, ceux de Masaru Emoto sur l’influence sur les cristaux de glace, voire même l’homéopathie et ses très hautes dilutions. Ce sont évidemment des domaines très controversés dans les milieux scientifiques, voire même tabous. Mais j’ai l’habitude de ne pas me laisser enfermer par des a priori, dussent-ils être scientifiques.

Ce que je sais, c’est que je mets au point une expérience qui semble montrer qu’il se passe un truc bizarre mesurable et reproductible. Il faut rester prudent et continuer à expérimenter. Mais si ce que j’observe depuis plusieurs mois se confirme, j’espère que ça sera récupéré par d’autres et que ça se saura.

Place au doute

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, je ne suis pas le dernier à douter. Avant d’affirmer haut et fort, je poursuis encore toutes les pistes qui pourraient mener à une explication rationnelle s’inscrivant dans le cadre strict de nos connaissances scientifiques. J’essaie d’identifier et de débusquer tous les biais environnementaux possibles, réduire au maximum les marges d’erreur, les bruits.

À quoi ça sert ?

Si ça se confirme, il faudra que des scientifiques en biophysique, par exemple, confirment et approfondissent les hypothèses que j’avance. De nombreux champs d’application sont possibles, de la médecine à l’agriculture et d’autres encore.

En lien

Dans ce genre de domaine, il y a un très bon dossier dans Sciences et Vie d’octobre sur l’effet placebo. De nombreuses études scientifiques sont menées depuis pas mal d’années et vont jusqu’à montrer que le corps fabrique soudain des molécules de guérison et quelles zones du cerveau sont impliquées. C’est assez fascinant. Ce qui est en jeu n’est pas une simple illusion psychologique comme on a tendance à le résumer, mais la mise en branle réelle de nombreux processus physiques, chimiques et biologiques.

Acteur d’abord

Comme chercheur n’est pas mon métier, demain je tourne mon dernier jour dans groom et lundi dans un autre film. Tout va bien.

8 réflexions sur « Ce mec est fou ! »

  1. Bernard, que l’eau soit un « transporteur d’information » avec un pouvoir déclencheur au final (en homéopathie par exemple) n’est pas une nouveauté… Je ne citerai que l’eau de lourdes dont on a pu parfois observer des pouvoirs guérisseurs à distance, hors tout l’espèce commercial qu’elle a créée et que beaucoup on exploités, mais aussi le fait que depuis longtemps, bien avant Benveniste ou Emoto, les magnétiseur utilisaient des cotons imprégnés d’eau « magnétisés » par eux pour agir à distance sur leur patient, etc… et le fait que ceci soit donc plus ou moins observable si ce n’est encore absolument démontrable, n’enlève rien au fait que l’esprit (la pensée, la conscience, ou ce que tu veux) puisse avoir une action sur la réalité (je préfère ceci à « la matière » directement, soit observés dans d’autres expériences. Bernard Tu ouvres une hypothèse intéressante mais qui ne peux exclue les autres à mon sens, toujours cette foutu complexité…

    J'aime

    1. Hello ! Je ne prétends pas à la nouveauté car je site les travaux antérieurs. Je n’exclue pas non plus l’hypothèse que l’esprit puisse avoir une action sur la réalité. Ça fait même partie de la mienne. Mais je recentre sur l’eau comme vecteur idéal d’information sur l’ensemble du vivant. Si le psychisme humain peut avoir une influence, j’ouvre mon hypothèse à l’idée que cette relation avec l’eau peut s’étendre à l’ensemble du vivant, animal, végétal, minéral (?)…

      C’est une façon d’ouvrit la relation esprit/matière (qui véhicule une image de surpuissance et de croyance) et de replacer l’homme au niveau d’un élément appartenant à un ensemble beaucoup plus vaste. Certaines plantes par exemple créent de l’eau alors qu’on croyait que l’eau sur terre était un objet fini qui navigue d’un état à l’autre (liquide ou solide, évaporation, nuages, pluie…). Bref, en ouvrant la fenêtre, on respire un peu mieux.

      J'aime

  2. Bravo
    continue de t’émerveiller, c’est un bon moteur pour vivre heureux 😉
    Quand tu dis « Certaines plantes par exemple créent de l’eau alors qu’on croyait que l’eau sur terre était un objet fini qui navigue d’un état à l’autre… » tu vas faire de la peine à Lavoisier (Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme, inspirée du philosophe grec Anaxagore : « Rien ne naît ni ne périt, mais des choses déjà existantes se combinent, puis se séparent de nouveau »). Selon ce principe qui constitue la loi de conservation de la matière, il est impossible de créer quoique ce soit à partir de rien. Je pense que sur terre il existe une quantité d’eau « réelle » (molécule d’H2O) et une quantité d’eau « potentielle » (nombre total d’atomes d’hydrogènes/2 + nombre total d’atomes d’oxygène). Probablement que ces plantes, en récupérant les molécules d’hydrogène et d’oxygène, les combinent chimiquement et fabriquent ainsi de l’eau?

    PS: en tant qu’acteur je t’ai vu dans la série Missions 😉

    J'aime

  3. « […] pas une simple illusion psychologique comme on a tendance à le résumer, mais la mise en branle réelle de nombreux processus physiques, chimiques et biologiques. » : ça me paraît effectivement une grande évidence ! Le pouvoir réel de l’esprit, l’intention, les ondes positives qu’on (s’)envoie… Et j’y crois d’autant plus depuis que je fais une relaxation s’apparentant à une légère autohypnose ; on peut modifier des mécanismes de fonctionnement, et chimiquement on sent bien que quelque chose se passe. L’effet placebo est avant tout une volonté de croire, une sorte d’espoir et de combativité, donc une attitude positive et ouverte au « possible qu’on souhaite » ; et cela ne m’étonne pas du tout que  » […] le corps fabrique soudain des molécules de guérison et […] zones du cerveau […] impliquées. » !!
    … Tu peux m’envoyer un exemplaire du dossier du Sciences et Vie d’octobre ?

    J'aime

  4. Bé si, tu as une âme de chercheur !
    Et c’est beau.
    Chercheur ; même quand tu es comédien ou écrivain, musicien ou réalisateur, scénariste ou bricoleur, observateur de la nature ou des gens… !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s