Effervescences

effer

Quand je ne poste pas d’article pendant quelques jours, on peut penser que je ne fais rien ou que je déprime. Absence = vide.

En fait, si je n’écris pas depuis quelques jours, c’est que si j’avais dû écrire, j’aurais fait trois articles par jour. État d’effervescence.

Certaines choses m’ont meurtri. Ce fonctionnaire de la préfecture qui achète un couteau et tue ses collègues par délire religieux. Cet autre malade qui, en Allemagne, tue parce qu’il n’aime pas les juifs, les étrangers et les femmes. Ce président qui part tuer les Kurdes parce qu’il a peur qu’ils revendiquent leur autonomie alors qu’ils ont été les plus vaillants contre le terrorisme. Toute cette connerie meurtrière m’affecte en tant que membre de la communauté humaine. Mais qu’écrire encore sur le sujet, si ce n’est crier ?

Aux antipodes, je suis excité, joyeux, heureux, passionné par les dernières touches que je porte à une expérience avec de l’eau que je vais mener en public samedi pour une conférence que je vais donner au GNOMA (congrès de magnétiseurs) et autour de mon bouquin. Cette expérience que j’ai mise au point, elle raconte des choses extraordinaires. Elle nous dit que nous sommes vivants, en même temps qu’un lien très fort nous unit avec tout ce qui est vit, êtres, animaux, plantes, eau. Méditation. Autre sphère.

Mais en même temps, je me rends compte que le rôle pour lequel j’en ai raté un autre pour cause d’indisponibilité, est à peine une silhouette. Déception, ironie.

Je pourrais raconter les deux spectacles que je suis allé voir : Une Suite Française avec la copine Guilaine Londez ou encore l’Abîme mis en scène par Thomas Ostermeyer. Le plaisir d’une petite boîte de théâtre pleine de vie pour l’un et pour l’autre, le regard d’un médecin légiste sur la vacuité abyssale du monde que nous nous sommes fabriqué. Remarquable.

Après la projection de Manigances, les bonheurs de comédie de Paul, la vie m’a trop sollicité pour que je prenne le temps de raconter. Vive les silences du blog ! Ils témoignent du plein de la vraie vie.

2 réflexions sur « Effervescences »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s