Ça serait dommage de rater ça.

FINDELETE

Vendredi soir, sur Arte, passe un beau film. La fin de l’été. Le film brosse le portrait sensible d’un ado et de son jeune frère (Talid Ariss et Maël Rouin Berrandou), en vacances chez leurs grands-parents (Bernard Le Coq et Christiane Millet). Premiers émois, questionnements sexuels, confusions des amitiés amoureuses, peur panique de l’homme pour la femme fantasmée, mystérieuse, peur de n’être pas à la hauteur, de l’inconnu. Quand ces jeunes commencent à peine d’esquisser leur vie autonome, les grands parents racontent leur vieil amour par leurs gestes, leurs attentions, l’accompagnement de l’un qui perd la boule par l’autre qui résiste comme il peut aux catastrophes du temps qui passe trop vite et n’abandonne rien de son amour.

Très banal comme thématiques tant elles sont universelles. Mais c’est là qu’intervient le cinéma, son casting, sa direction d’acteur, sa lumière, ses cadrages, sa mise en scène, sa capacité à restituer de façon stylisée la vérité sans fard, avec justesse, faisant éclore l’émotion avec intelligence et délicatesse. Hélène Angel parvient à porter un regard qui communie avec la nature et les êtres les plus communs, sans chercher à en faire des héros désincarnés, des stéréotypes. Elle nous montre des gens, nous-mêmes, nos familles, nos voisins.

Je ne vais quand même pas faire un article entier sans parler directement et sans détour de moi-même. On me connaît. J’ai réellement débuté en cinéma avec un magnifique rôle dans un des films les plus forts dans lesquels j’ai eu la chance de tourner. C’était en 98. Ça s’appelait Peau d’Homme, Cœur de Bête. Et c’est Hélène Angel qui l’a réalisé. Mais attention. Je ne fayote pas. On est amis et ce n’est pas le genre de la maison. Je vois des films et quelques-uns me touchent par la justesse de leur regard. C’est un de ceux-là.

Vendredi 4 octobre à 20:55 sur Arte.

4 réflexions sur « Ça serait dommage de rater ça. »

  1. Salut Bernard, j’avais lu ce script en commission et l’avait trouvé très bien écrit, simple mais touchant. Il faut souligner que c’est le premier essai d’un scénariste talentueux et si mon souvenir est bon il l’a écrit pendant un atelier (ou quelque chose comme ça) comme quoi télé et qualité peuvent rimer, on aimerait juste que ça soit plus souvent ( je crois que je dis parce que je sors d’un « Mystère de » )

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s