Alors, ça gaze ?

IMG_7791

Les Blacks Blocs, je veux bien. Ça a chauffé en début de manif. Avant-même le départ. Mais je n’y étais pas pour voir. En revanche, on avançait pépères, mélangés, gilets jaunes, CGT, écolos, PC, Insoumis, anarchistes, gauchistes, gens pas contents. Bref, une manif. Mais une très très grosse manif. Il faudra que les compteurs « indépendants » nous expliquent comment ils comptent. Dommage que pour ce type de manif on ne puisse bénéficier d’images aériennes qui seraient tellement plus parlantes. Mais ça, ils ne le font que quand ça peut servir à manipuler l’opinion ou à l’endormir.

Je disais donc que nous avancions pépères et soudain, est-ce à cause de l’Internationale chantée et applaudie chaleureusement, toujours est-il qu’ils se sont mis à nous gazer, Boulevard Saint-Marcel, faisant même appel au canon à eau sur un gros paquet, non pas de blacks blocs mais de cégétistes qui n’avaient rien demandé.

Et ça vous prend, ces gaz. On dirait du poivre pur. Ça vous prend à la gorge, vous pique violemment la langue et les muqueuses, les poumons, impression de suffoquer, puis ce sont les yeux qui se mettent à brûler et à pleurer et à piquer. Vous voudriez sortir du cortège, respirer, mais ce n’est pas possible. La police barre chaque issue, chaque rue et vous interdit vigoureusement de sortir. Pour bien vous gazer, on est obligé de vous enfermer. Une dame panique ici et bouscule le bouclier d’une policière. Elle est âgée et ne comprends pas qu’on refuse de la laisser quitter la manif. Si ça se trouve, elle ne manifeste même pas, d’ailleurs. Et ça gaze dans la nasse, et on bat des branchies en désordre, pauvres poissons de mai pris aux filets policiers.

Forcément, les gens qui se font gazer, assourdir, tremper, à chaque manif, sans avoir rien demandé d’autre que d’être entendus et comptés correctement, au bout d’un moment, à force de voir que les médias ne disent rien de ce qu’ils disent, de ce qu’ils font, qui minimisent sans arrêt leur parole et leur nombre, à force de se faire grenader et gazer, voire flashballer, ben, il arrive un moment où ils se sentent humiliés, maltraités, victimes d’injustice. Et que fait un humain dans ces conditions ? Il encaisse, il encaisse et à un moment, il explose. Et forcément, l’explosion, elle est violente. C’est humain. C’est de la psychologie de base. Quelqu’un qui se fait maltraiter, humilier sans réagir, il finit par mourir.

Ce fût un très gros 1ermai. Allo ? Macron ? T’es sûr qu’on continue avec toi ? Non parce que là, on parle de Maduro, on parle de l’Algérie, des Russes et des Hongrois mais que penser d’un gouvernement qui connait un mouvement social de 24 semaines et qui ne fait rien à part réprimer. Je sais bien que la presse fait ce qu’elle peut pour se convaincre elle-même que les mesures annoncées vont aider tout le monde, qu’elles montrent que les gilets jaunes ont été compris. La presse étrangère qui n’a pas d’intérêt dans le pays rigole bien, elle, à juste titre.

La désinformation du jour

À chaque manif, on s’arrange à monter un micro-événement en épingle pour tenter de dresser la population contre les vilains manifestants. Cette fois-ci, des dizaines de manifestants auraient attaqué l’hôpital de la Salpêtrière :  c’est faux. Ils fuyaient les gaz et n’étaient pas violents. Quand on est gazé, on panique et on cherche des refuges respirables. De nombreuses vidéos attestent de cette réalité.

15 réflexions sur « Alors, ça gaze ? »

      1. Oui c’est un nul pas à la hauteur de la situation un incompétent notoire, fairait mieux d’aller boire ses cocktails et de jouer au poker.

        J'aime

  1. Remarquons qu’une grenade de désencerclement est censée être lancé quand les forces de l’ordre sont encerclées (d’où son nom), pas quand elles encerclent la foule du peuple qui tousse, tousse ensemble!
    Tiens, un policier balance un pavé sur des manifestants:

    J'aime

  2. Grand bidonnage à la Salpêtrière ! Ces Tartuffes !!!
    Castagnettes et ses copin(e)s, qui nous ont bassiné tout hier soir et ce matin avec leurs cris d’orfraie, vont choper des méga-varices à devoir rétropédaler… aux mollets et sur la langue ! Mais il y a une enquête… (!).
    J’attends avec impatience de voir comment ils vont s’égosiller à rembobiner leurs propos mensongers.
    Cri-cri la bafouille est attendu au parloir médiatique.

    J'aime

  3. Eh! oui il a voulu jouer au poker menteur et il s’est pris les pieds dans le tapis, c’est pour ça que j’ai demandé sa démission plus haut.

    J'aime

  4. On l’a supporté ici 15 ans comme maire, le castaner ( sans majuscule)…Quand j’ai su qu’il avait été nommé à l’interieur, j’ai cru à une mauvaise blague, mais non….Il n’a ni la competence politique, ni le sang froid,( sauf au poker) et en plus, c’est une vraie pipelette…Il n’y a qu’une chose qui l’interesse, c’est ….lui ! Et ça, depuis toujours….Bref…triste personnage…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s