L’invité du jour

TT

L’invité : Bonjour

Journaliste 1 : Ce week-end, des gilets jaunes ont crié à la police « suicidez-vous ! ». Comment vous positionnez-vous de façon claire devant une telle abjection ?

L’invité : C’est à dire que je voulais parler de plein de choses…

Journaliste 2 : Donc, vous cautionnez ces gens qui demandent à la police de se suicider !

L’invité : Je ne comprends pas de quoi on parle.

Journaliste 3 : C’est bien ça, vous cautionnez clairement ceux qui, contre tout principe démocratique, souhaitent la mort de la police, donc de l’ordre républicain…

L’invité : Mais je…

Journaliste 1 : On vous demande juste de condamner fermement ceux qui, hier, ont crié « suicidez-vous ! ».

L’invité : Ok, si vous voulez, mais vous savez bien que dans une manif, il y a toujours des slogans débiles, voire même volontairement débiles et absurdes comme « Macron, on vient te chercher ». Depuis le temps, personne ne pense une seule seconde que la foule vient chercher Macron à l’Élysée pour le décapiter sur la place publique.

Journaliste 2 : Donc, vous criez avec ces gens suicidez-vous à la police, c’est ça ?

L’invité : mais pas du tout, je…

Journaliste 4 : Eh bien, monsieur l’invité, vous comprendrez que nous ne poursuivions pas cet interview. Et d’ailleurs, je propose à l’ensemble de la profession de ne plus jamais vous inviter. Vous êtes la honte de la France, de la République, de la Démocratie et de l’Humanisme !

L’invité : Mais…

Journaliste 2 : Taisez-vous et sortez !

Journaliste 4 : Eh bien, nous poursuivons notre programme avec l’édito politique de Benoit. À suivre, « peut-on rire de tout ? » avec le philosophe Bernard-Henry Levy. Benoit, ce matin, vous nous parlez voiture !

Benoit : Nous constatons une grande augmentation des morts sur la route depuis que les gilets jaunes ont dégradé les radars. On pourrait porter ce mouvement en justice tant par sa bêtise crasse il est responsable de ces morts.

Journaliste 3 : Pardon, Benoit, mais on apprend que notre invité s’est suicidé en sautant de la fenêtre de la salle de la machine à café.

Benoit : Oui, bon, il y a eu enquête pour juger s’il s’agit d’un accident ou d’un suicide ?

Journaliste 3 : Ben non, ça vient de se passer.

Benoit : Voilà, ça vient de se passer donc on attend d’y voir plus clair. Je reprends. Oui, il convient de mettre en perspective la « connerie », pardonnez-moi l’expression, de ces gilets jaunes en regardant l’évolution de la mortalité routière en Suède ou au Danemark qui sont pourtant des pays libres et démocratiques…

6 réflexions sur « L’invité du jour »

      1. Cette vidéo est vraiment un cas d’école. Et les éditocrates vont bien au-delà de la complicité, tant ils sont agressifs et méprisants. Cette façon de harceler leur « invitée » – mais que diable allait-elle faire dans cette galère ? – en la sommant de leur emboîter le pas est révoltante. J’avoue avoir du mal à la regarder jusqu’au bout, Serge a raison : c’est à vomir. Carrément gore (je suis tombée récemment sur une définition qui colle assez bien : « On parle généralement de gore, lorsque les humeurs d’un corps vivant sont amenées à en sortir, ou bien lorsque quelque chose d’ extérieur à la constitution du corps rentre à l’intérieur »).

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s