Petit mot aux artistes « engagés »

intermittents

Ils sont où mes copains artistes engagés qui prenaient le micro pour défendre les intermittents ? Certains se sont levés pour défendre les migrants et c’est tout à leur honneur. Mais où sont-ils maintenant alors que nous vivons le mouvement des gilets jaunes ? Rien. Partis. Disparus. Envolés. À l’image de tout cette gauche qui a détesté d’emblée le mouvement des Insoumis, craché sur la gueule à Mélenchon dès qu’il faisait un pet de travers. Trop populiste. Pas assez bourgeoilliste ? Intelliyste ? Boboïste ? Consensualiste ? Comme ils ont craché sur les trop rouges à leur goût, ils ignorent les jaunes gilets. Trop populaires, un ramassis de fachos homophobes et racistes. C’est comme ça qu’ils préfèrent les voir plutôt que de regarder ce qu’est ce mouvement. Il leur est étranger car leur révolte à eux, elle n’est qu’une posture, comme on porterait une casquette mao ou un foulard palestinien.

Ils préfèrent attendre les prochaines élections, dans longtemps, où il se retrouveront à devoir voter entre Marcel et la folle fasciste. Et ils voteront Marcel sans songer deux secondes que c’est un grand théâtre de Guignol qui mériterait sacrément d’être revu et corrigé. Sans remettre en question ce système présidentiel qui fait chaque jour la preuve de son inaptitude à gérer le pays, tellement il est noyauté par les intérêts de quelques-uns.

Pendant ce temps, tout ce qui était contenu dans l’épouvantail à bourgeois de gauche est en train de se passer. La loi est de plus en plus liberticide, la police réprime et mutile des innocents, la télévision fait de la propagande, mais ça ne leur pose visiblement pas de problème, tout coincés qu’ils sont avec leurs tabous et leurs préjugés. On a changé l’ordre des étiquettes, alors ils sont perdus, les pauvres petits.

C’est quoi, ce mouvement qui vient de la ruralité, qui ne remue pas les villes ni les cités ? Ils sont perdus et n’osent se positionner. On sait jamais.

Oui, je sais, je m’attaque à mes amis au lieu de défendre une position positive. La démarche positive, aujourd’hui, elle naît dans ce mouvement des gilets jaunes. C’est lui que je défends. Mais il ne suffit pas de dénoncer ceux qui le répriment. Il faut aussi parler de ceux qui laissent faire et restent assis devant leurs dossiers de demandes de subventions.

8 réflexions sur « Petit mot aux artistes « engagés » »

  1. Bonjour,
    Moi je salut ton courage. Avec ce genre de texte, tu ne joue pas l’avancement de carrière. Pourtant on avance doucement mais surement vers un fascisme qui ne dit pas son nom, ou liberté = la fermer, irrévérence = cirer les pompes de celui qui à le pouvoir…..

    Tiens un extrait de Tueur sans gages de Ionesco (j’ai mis des points pour signaler les coupes):

    La mère Pipe : Il nous faut une mystification nouvelle.
    Foule : Vive la mystification des démystificateurs.
    ……
    La mère Pipe : Nous allons désaliéner l’humanité !
    …..
    La mère Pipe : Pour désaliéner la société, il faut aliéner chaque homme en particulier… Et vous aurez la soupe populaire !
    ……..
    La mère Pipe : Nous n’exploiterons pas les hommes, nous les ferons produire…
    …….
    La mère Pipe : Le travail obligatoire s’appellera le travail volontaire….
    ……..
    La mère Pipe : La tyrannie restaurée s’appellera discipline et liberté…
    ……
    La mère Pipe : Nos procédés seront scientifiques…
    ………
    La mère Pipe : L’objectivité est subjective à l’ère de la para-science.
    Foule : Vive la mère Pipe !
    ………

    J'aime

  2. Je te la bourre et je te roule en Grand-Bourgtheroulde. A « Jojo le gilet jaune »:
    «Faut pas raconter des cracks hein, ce n’est pas parce qu’on remettra l’ISF comme il était il y a un an et demi, que la situation d’un seul gilet jaune s’améliorera, ça c’est de la pipe…».(15 janvier, père Pipe-Marron)

    Les artistes sont « Naufragé(s) »…au théatre du Rond-Point.

    J'aime

  3. Merci à toi, il est vrai que je vie vois pas d’artistes engagés à part Pierre Perret
    et à échelle locale grosse déception…
    Pourtant, des artistes intermittents, il y en a et dans tous les domaines de l’art.
    Nous sommes normalement les plus éveillés et les moins peureux…
    Alors tous ensemble

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s