Les jours allongent

img-2137

La première partie de la tournée suisse se poursuit pour Intra-Muros. Nous sommes parvenus à faire se lever le public pour les applaudissements, ce qui, paraît-il, n’est pas facile dans ces contrées.

Au cas où je m’ennuierais entre deux villes, je devais terminer les ultimes corrections de Magnétique. Il sort le 14 mars. C’est très bientôt. Mais, entre les changements de lieux, d’hôtel, de scène où l’on joue tous les soirs, ça commence à faire beaucoup.

Hier matin, je me suis retrouvé à tourner dans le docu de Philippe Lespinasse au musée de l’art brut de Lausanne. Philippe est le pote qui a commis avec Pierre Carles Un berger et deux perchés à l’Élysée qui sort le 24 janvier.

Un peu loin de la France, quand même, je me réjouis de voir qu’on commence ENFIN à s’inquiéter de la dangerosité des armes utilisées par la police et qui défigurent les gens. Il aura fallu combien de blessés graves, combien de mise en scène de la violence des gilets jaunes, combien de déni des autorités et combien de silence flasque. La fiction d’un grand débat va-t-elle continuer à endormir la petite bourgeoisie qui s’indigne pourvu que ça ne la dérange pas ? Ou le printemps parviendra-t-il à lui faire quitter ses pantoufles ? Je constate la triste disparition ou le silence des amis artistes « engagés » de mes pages facebook.

Je sais bien qu’on trouve que je gueule toujours. Que je critique sans cesse. On prend ça pour de l’amertume souvent. Pourtant, je suis heureux, les mecs, je fais plein de trucs super chouettes. Ce n’est pas de l’aigreur contrairement à ce que croient certains. C’est de la vie, de la pensée positive. De la révolte qui veut construire un avenir différent et meilleur.

La méthode qui consiste à laisser faire en silence en comptant sur l’intelligence collective pour rectifier les erreurs admises, c’est celle qui a conduit à ce que nous connaissons aujourd’hui. Je n’invente pas les riches qui s’enrichissent au dépend des pauvres, par exemple. Ce sont les chiffres, les graphiques et les courbes qui le disent.

Doit-on continuer à tout accepter en silence, à courber l’échine devant la misère du monde, renoncer à dénoncer juste pour avoir la paix et continuer à mener sa petite vie pépère au mépris des générations futures ? C’est un vrai choix. De ceux qui ne se voient pas mais qui ferons de nous les responsables des conséquences futures.

Les jours allongent. On avance vers le printemps. Peu importe qu’il fasse froid. On le sent.

4 réflexions sur « Les jours allongent »

  1. Ma sympathie pour ce mouvement n’égale pas l’enthousiasme qu’il suscite chez ces « intellectuels » ou « artistes » comme les: Cyril Hanouna, Patrick Sébastien, Jean-Marie Bigard, Franck Dubosc, Francis Lalanne.
    Bernard, je ne crois pas verser dans le mépris de classe en pensant que ta page facebook n’est pas encombrée par ces « artistes engagés. » 😉
    Le silence gêné de la plupart d’artistes et intellectuels habituellement dit « engagés », vient qu’ils ne voient pas les « petites gens » telles qu’elles sont, mais telles qu’ils aimeraient qu’elles fussent. Ils les idéalisent pour qu’elles se conforment à l’image qu’ils se forgent des acteurs d’une révolution juste et humaniste. La pluralité (rendue trés visible par les médias…) de ces « gens simples » en gilets jaunes, fait ressurgir cette cristallisation péjorative, dont la vision répond à un désir de les enlaidir, de projeter sur eux des tares et des vices. Tel un Nietzsche, qui n’avait pas de mots assez méprisants pour les « miséreux » et leurs « mœurs crasseuses ». Plus prés de nous il y a ce film « Affreux, sales et méchants » incompris par la gauche et qui est sorti à une période où cette « gauche », prête a exercer le pouvoir, a abandonné les classes populaires au FN.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s