Parlons théâtre

rocher

Hier, nous avons joué Intra-Muros dans un petit théâtre de 150 places (à La Garde), les premiers spectateurs étant au même niveau que le plateau et à proximité immédiate. C’est une expérience très particulière pour le jeu d’acteur. C’est comme si on jouait au cinéma en gros plan. Faire de la dentelle. On dirait même que l’on ne fait pas le même métier que quand il y a le fameux quatrième mur, quand la scène est surélevée ou qu’il y a un espace entre le plateau et les premiers spectateurs. C’était une belle représentation.

En revanche, j’ai détesté ce moment où un spectateur a allongé ses jambes, venant placer ses pieds à quelques centimètres de moi qui était assis en avant-scène, pour une des scènes les plus importantes pour mon personnage. Ça faisait un petit moment que je l’avais vu lui, avachi sur son fauteuil, faisant la moue. J’aurais parié que c’était un acteur ou un metteur en scène. Quand j’ai changé de chaise et me suis éloigné, je l’ai fixé de mon regard le plus noir. On a le droit à une petite parenthèse hors-jeu de quelques secondes quand un gougeât s’est montré irrespectueux et vous a provoqué. On n’est pas des marionnettes. C’est ce qui nous permet de vivre des émotions et de les partager.

Ce soir, c’est Fréjus et demain et dimanche, Grasse. L’un de ces théâtres est à 850 places. C’est encore un autre métier. Mais au moins, on n’est pas emmerdé : il faudrait avoir de sacrées guiboles pour venir nous les mettre sous le nez.

6 réflexions sur « Parlons théâtre »

  1. Il s’est cru malin, voulant te faire un pied de nez, poussant le sens à l’extrême.
    Un pied de nez c’est parfois une marque d’irrespect, non ?

    J'aime

  2. A propos de nez, j’ai entendu quelqu’un demander à certains français de faire « un nez fort » pour sauver le pays?…J’ai du mal comprendre… Autre question, à Grasse passez-vous en matinée?…:-)

    J'aime

  3. En parlant de Nez, le 5 décembre dernier, nous avons été voir Edmond à Paris au Palais Royal, et là nous sortons du Film, et le même grand plaisir, avec en plus dans le film un certain Bernard Blancan dans un petit rôle qui se remarque. Un rôle essentiel en réalité dans le film, car sans ce personnage, pas de tirade du nez, pas de Cyrano….
    Bravo Bernard, en espérant que la tournée d’Intra-Muros va durer une saison de plus, que nous pourrons te voir dans la région. J’en profite également pour te souhaiter une bonne année….. Merde !!!!!

    Hervé

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s