Ça sent le sapin

sapin

De retour de Bruxelles avec de bons souvenirs et le plaisir du succès pour Intra-Muros. Pendant ce temps, des affrontements gilets jaunes ont eu lieu devant le parlement européen. Et en France, ben, vous y étiez. J’ai suivi ça au plus près aussi depuis les moyens de communication modernes.

Pas mal de monde semble ne plus trop savoir quoi penser de ce mouvement. Normal. On n’aime pas le désordre. Vu de loin, on constate les divergences au sein de ce mouvement hétérogène. Les images du chaos nous cachent le pourquoi. Mais il demeure.

De loin aussi, ce déploiement de force de la police, ces annonces de plusieurs milliers d’arrestations « préventives », ça fait tout aussi peur que la casse. On se rend compte qu’on a placé en garde à vue un responsable de la marche pour le climat, par exemple. Une manifestation pourtant pacifiste qui a rassemblé davantage de monde et dont on n’a pas parlé. On sent bien que la tentation d’un état sécuritaire et répressif.

Je vais maintenant dire des choses bientôt interdites puisque déjà interdites par la presse. Vous connaissez des révoltes sans violence ? Et là, Léa Salamé me dit : « C’est horrible, vous justifiez la violence ? Monsieur Castaner, arrêtez-le ! ». On m’a raconté qu’à Bordeaux, ceux qu’on croisait avec la gueule en sang, c’était les femmes et les vieux, parce qu’ils ne courent pas assez vite. Et puis toutes ces mains arrachées avec ces grenades à la con, tous ces crânes zigouillés par des tirs de flash-balls, ces gamins à genou mains sur la tête comme au bon vieux temps, tout ça ne laisse rien présager de bon. Quoi ? s’insurge Salamé, vous insinuez qu’il y a des violences policières ? Monsieur Castaner, arrêtez-le !

Les espaces de liberté se restreignent. Matez donc la révolte ! La suivante sera plus terrible encore, dans 5, 10 ou 50 ans.

J’ai hâte d’entendre Macron. Je vais le regarder, comme on regarde un mauvais acteur dire un mauvais texte. Avec un peu de compassion et en pouffant de rire.

4 réflexions sur « Ça sent le sapin »

  1. Question au ministre de l’Intérieur :
    Si ce soir, par ses déclarations, Macron jette un pavé dans la mare, y file en garde-à-vue ?
    J’attends………..

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s