C’est peut-être con, mais…

Italian traditional dance

Ce soir, Intra-Muros, c’est Clamart. Début de tournée RER et transilien. Chaque soir son nouveau théâtre.

Très curieux de voir ce qu’il va se passer samedi avec les gilets jaunes. Soit le mouvement s’essouffle, soit on entre dans l’inconnu. Le peuple silencieux s’exprime. Entendu ou lu ici ou là des paroles de gilets jaunes : pas solidaires avec les enseignants, ces fainéants qui bossent 18 heures, pas solidaires avec la SNCF, ces fainéants qui bloquent tout et ont des avantages, les chômeurs sont des fainéants, les migrants des enculés bons à cramer sur des barbecues, les pédés, des connards dont on casse les pare-brises, les femmes des connasses… Bref, ça fait rêver, tout ça. Les responsables de tous les maux, c’est les impôts et les autres petites gens qui ont un peu plus que nous, surtout pas les exploiteurs, les bandits, les escrocs. Un sondage montre la sympathie du peuple pour les gens qui s’exilent à l’étranger pour échapper au fisc, tellement ils sont riches. Ça ne viendrait pas à l’idée du peuple que ce sont eux, les enculés. Ils préfèrent écouter Meynard, le clan Lepen, Éric Zemmour, tous ces gens qui sont si compréhensifs des préoccupations du « peuple ».

Je veux bien passer pour un connard de bobo de gauche, très détesté lui aussi, mais j’ai comme l’impression que je perds beaucoup de temps à gueuler contre les injustices.

Qu’est-ce qu’on fait, on infiltre les gilets jaunes ou bien on laisse arriver l’extrême droite au pouvoir en 2022, ou Macron par défaut ? J’en sais rien, mais ça ne serait pas forcément con de faire et dire quelque chose.

2 réflexions sur « C’est peut-être con, mais… »

  1. Plus les gens subissent le mépris de classe d’une droite décomplexée et d’une certaine gauche embourgeoisée qui n’a plus de gauche que le nom…plus ils se retrouvent dans les bras du FN. A défaut de pouvoir supprimer d’un coup de baguette magique ce courant et même si on a l’impression de perdre son temps, il faut en faire inlassablement la critique et en actes sur le terrain, poursuivre la lutte.

    J'aime

  2. J’ai toujours détesté les jaunes. Mais…
    Paroles de gilets jaunes :
    https://www.franceinter.fr/societe/paroles-de-gilets-jaunes
    Tout à l’heure une amie me disait : « la révolution, souvent, elle arrive par là où on ne s’y attendait pas ». A suivre…
    Samedi, à Tarbes je serai au rassemblement contre les violences faites aux femmes, nous apporterons chacun.e une fleur, la mienne sera un oeillet rouge. Et au même endroit, il y aura les gilets jaunes. A suivre…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s