Pas la peine d’ouvrir le lien !

hollande

Pour commencer, je mets une photo peu vendeuse. Alors, je préviens que ça va être un article encore nombriliste et prétentieux. Con, quoi. Si je dis ça en préambule, c’est qu’une sorte de dépression s’exprime souvent à la fin d’un montage.

Je me suis retrouvé face à mon OVNI, un peu dépité. Et puis je suis allé au cinéma et j’ai vu Heureux comme Lazzaro d’Alice Rohrwacher. Du coup, je me suis senti moins seul. Et moins ringard, tant que j’y étais. Je me disais juste avant, à quoi bon faire des films comme tout le monde puisque tout le monde en fait (mieux que je ne le ferais, sans doute) ? Mais attention, je ne prétends pas que faire un film différent signifie faire un bon film. On va dire qu’il part au moins avec le mérite d’essayer quelque chose. Bon, le bonus ne vaut que si c’est fait sans prétention et en dehors de toute boursouflure narcissique. Des films originaux chiants à mourir, il en existe.

Cette façon de me démarquer sans chercher à le faire (je suis toujours convaincu au départ que je vais faire un film qui plaira à tout le monde) correspond bien au regard que je porte sur le monde qui m’entoure. J’ai un mal fou avec les cases, les boîtes, les tiroirs, les étagères, les étiquettes. Tout ce qui enferme et définit.

En lisant ce blog, on pourrait me penser France Insoumise. Mais, c’est plus compliqué que ça. L’autre soir, j’ai regardé sur internet un bout du meeting de Mélenchon à Pau. Je n’ai pas pu m’empêcher de trouver les premiers orateurs médiocres, de voir qu’ils étaient coincés derrière un pupitre mal sonorisé, que les commentaires en direct étaient faux, du genre « Merci JLM pour cette leçon d’histoire de haut niveau ! » alors qu’il n’avait pas encore commencé à prendre la parole. Et des comme ça, il en défilait à la pelle, du genre, on a mis en place un petit groupe d’insoumis qui vont balancer des commentaires pré-écrits. On se serait cru à Moscou en 1950. Sans compter, les chaises qu’on apporte pour placer devant les militants qui étaient sur scène. Ils étaient trop vieux, alors on a mis des jeunes devant eux. Sans parler de l’éclairage merdeux pour les premiers intervenants, projecteurs blancs sur les murs de salle des fêtes. Quand JLM est arrivé, les lumières se sont faites bleu-blanc-rouge, les micros pourris ont laissé place à 2 HF épinglés à sa veste pour qu’il puisse déambuler, on a viré le pupitre pour y placer sa table haute ronde avec bouteille de Perrier. Comment adhérer à un mouvement qui défend des idées proches des miennes quand je sens qu’on me prend pour un con et qu’on essaie de me manipuler. Les autres, ça vaut pas mieux. J’avais assisté à un meeting de Besancenot en son temps et c’était la même chose. Il déboule en dernier avec sa houppette et son blouson noir pour faire le sketch après qu’on se soit payé une brochette de prises de paroles merdeuses. Lui, vu à la télé ! Je ne parle pas des ténors de tous bords. C’est kif kif.

Alors j’ouvre ma gueule sans carte comme j’essaie de faire des films sans tricher. Mais c’est pas simple. Je commence à réfléchir au prochain qui se passerait dans le futur, avec une télé qui dit des gros mots et ment à chaque phrase, les nains de jardin obligatoires et l’organisation de battues aux étrangers ou au gauchistes, un an sur deux. Le tout sous le contrôle de quelques-uns, invisibles, qui dirigent les banques, l’eau, l’agro-alimentaire, la pharmacie et l’énergie. Toute ressemblance avec le présent est totalement fortuite. Ça serait une farce bucolique tournée en campagne.

Le 17 novembre ? C’est la veille du 18. Le prix du carburant c’est rien par rapport à tout ce qu’il faudrait remettre en question et je ne suis pas certain d’être d’accord sur les solutions avec ceux qui vont manifester.

16 réflexions sur « Pas la peine d’ouvrir le lien ! »

  1. C’est SUPER BEAU et touchant ce que tu as écrit : « Cette façon de me démarquer sans chercher à le faire (je suis toujours convaincu au départ que je vais faire un film qui plaira à tout le monde) correspond bien au regard que je porte sur le monde qui m’entoure. J’ai un mal fou avec les cases, les boîtes, les tiroirs, les étagères, les étiquettes. Tout ce qui enferme et définit. » !!
    J’aime bien parce que pour ma part, j’ai des difficultés, ya toujours un pied ou une tête qui ne veut pas rester dans les cases ! 😀

    J'aime

  2. Bonjour copain. J’ai aussi regardé le meeting de Melenchon et je dois dire que je n’y aie pas vu la manipulation dont tu parles( éclairage, jeunes devant, sono HF)…je ne m’en suis pas rendu compte disons…j’ai également écrit un commentaire, mais à la fin ou au milieu de l’intervention de Meluche. J’ai effectivement trouvé qu’une fois de plus, non seulement je me coucherai moins bête, mais aussi qu’une fois de plus il avait raison sur pas mal de points…et qu’apres tout, c’est ça qui était important. Alors il est vrai qu’aujourd’hui les «  communicants » tiennent le haut du pavé et tendent à prendre le pas sur le fond…la forme plutôt que le fond..c’est notre société que demande ça. Je suis en train de lire le bouquin d’Anne -Sophie Robert: «  la stratégie de l’emotion«  qui est justement la dessus. De la à dire qu’on se croirait en URSS en 50 je trouve que tu exagères! Comme tu le dis, TOUS ( Mitterand également) agissent de la sorte…alors pourquoi ne retenir que ça d’1h40 de meeting? N’est-ce pas un peu orienté? Je t’embrasse et te dis un gros Merde pour ton film. Bises. Martine Vandeville.

    J'aime

    1. ;-), ok Martine, j’exagère un peu. Mais la forme devrait à mon goût davantage refléter le fond, ne pas le négliger. La révolution, c’est rouge et ça s’écrit en grosses lettres noires. Parce que ça nait de la révolte, de l’indignation. C’est pas de gentils logos bleus Modem. Mais évidemment qu’on sort moins bête d’un discours de Méluche. Il a oublié d’être con. Bises

      J'aime

  3. Bonjour,
    Quoi qu’on fasse il y a toujours une partie de com. Mais je ne pense pas qu’on choisisse des intervenants moins bon pour mettre en avant le leader. Il faut bien que les personnes qui sont moins aguerries dans la parole publique fassent leur classes. Et s’il avais été le seul à parler, ça n’aurait pas été mieux sachant qu’il y avait de futurs candidats pour les européennes. Pour le pupitre, il n’est pas sûr que tout le monde soit à l’aise sans pupitre et sans micro sous le nez. En homme de scène tu sais bien que ces ustensiles sont des facteurs rassurants.
    Moi j’ai surtout remarqué la différence de style dans la façon de s’exprimer entre Emmanuel Maurel et les militant FI, comme si on avait à faire à 2 mondes différents. D’ailleurs ça n’a pas dû être facile pour lui.
    Après je vois 2 choses :
    Le travail de création fait qu’on porte son attention sur tous les détails. Peut-être que tout n’est pas aussi pensé que cela. Il y a le risque de sur interpréter.
    Il faut rester vigilant car il y a toujours le risque de se faire avoir, c’est déjà arrivé. Garder un esprit critique est vital.

    J'aime

  4. « On se serait cru à Moscou en 1950 » : tu serais pas un peu marseillais par hasard? Je n’ai pas regardé ce meeting, mais du coup, je trouve que tu le vends bien et que tu donnes envie de le regarder!
    Et quand tu dis : « j’essaie de faire des films sans tricher », je ne te crois pas tout à fait… Faire un film, c’est quand même l’art de l’artifice, c’est tricher un peu pour mieux manipuler le spectateur (et même le neo-réalisme le faisait). Bref, il me tarde de le voir ton OVNI!

    J'aime

  5. J’ai eu beau lire vite, mais j’ai quand même appris que Mélenchon allait faire un film sur les OVNI dans le Moscou des années 50. Et avec Hollande en Guets-star !? Ben ça me la coupe radicalement (au montage).

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s