Lucidité ?

benet

Cet article n’a pas pour vocation de susciter une quelconque compassion ni aucune réaction contradictoire.

En ce moment, je travaille en partie sur l’écriture de mon bouquin. Comme je suis en-deçà du nombre de pages demandé par contrat, je suis obligé de creuser mon discours, ce qui conduit à me livrer davantage. Mettre à nu sa pensée dans un bouquin n’est pas sans conséquence. J’imagine à l’avance les rires gras de ceux qui se moqueront des propos que je tiens. Eh bien j’en ai fait des cauchemars. J’ai rêvé que j’étais un con. Mais un vrai con, un peu vulgaire, frimeur, prétentieux. C’est une drôle d’expérience de se voir con. D’habitude, quand on est con, on est persuadé que ce sont les autres qui le sont. L’idée qu’on le soit soi-même ne nous effleure même pas. Mais là, si. J’étais le con de moi-même.

Je soupçonne l’ambiance coupe du monde d’y être pour quelque chose. Parce qu’après, tout, on sait tous qu’un match de foot, à un certain niveau, c’est à 70% une affaire de pile ou face. Qui peut se cacher que ce ne sont pas toujours les meilleurs qui gagnent ? Enfin, bref, on est en finale ! Dimanche, Champions du monde !

Sinon, aujourd’hui, nous faisions le tour des décors avec une bonne partie de l’équipe de Manigances. Tout cela devient concret. Pas trop le loisir de se trouver con ou pas.

11 réflexions sur « Lucidité ? »

  1. « C’est Bon d’être con » – Extrait d’Higelin – disque « CRABOUIF », 1976, je crois…
    Pas très sûr, mais un peu quand même…!
    Va sur YouTube et tu verras…
    Met ton short, en attendant… Gredin, va !…
    Bises en tout cas, et écrit bien ! Fais pas de fautes !
    Bien à toi…

    J'aime

      1. Purée, j’ai les glandes ! Dédé, le sélectionneur, m’a qualifié de « Cognac ».
        Sergio, tu n’es que du Cognac ! Oui-oui…que du « Cognac », m’a-t-il dit…
        Y m’a dit que j’étais « Hors d’âge »… Pfff…….. plus de 50 ans qu’il m’a dit, et que j’étais tout-vieux-tout-pourri.
        Moi qui avait repassé mon short pour dimanche, qui avait appris à boire de la vodka… tous ces efforts pour rien…
        Ah…l’ingratitude du sport de haut niveau… !

        J'aime

  2. Crois en tes rêves, pas en tes cauchemars, … et vouloir vulgariser ce que l’on prétend ne rend ni vulgaire ni prétentieux … ah zut, pour frimeur, je n’ai rien 😉

    J'aime

  3. De toute façon quand on frise la perfection, ce n’est jamais une permanente.
    Et puis vivre comme un con lucide vaut mieux que le découvrir trop tard…:-)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s