Un été de slasheur

hamac

Les vacances approchent.

Demain, j’ai rendez-vous chez mon nouvel éditeur pour signer le contrat d’un bouquin sur mes expériences bizarres. Rendu du livre fin août.

D’ici là, je prépare le tournage de Manigances, le court-métrage que je réalise fin septembre.

Mais début juillet, je vais passer une semaine en Bretagne pour une cession d’écriture d’El Commandante avec Guillaume grosse, le coscénariste de ce qui devrait être mon premier long-métrage, une comédie sociale.

Début septembre démarre la tournée d’Intra-Muros d’Alexis Michalik. On commence par la Nouvelle Calédonie.

Le résultat de tout cela, c’est que les vacances devraient se résumer à une semaine de marche (pas En Marche).

Mais le gros avantage pour le blog, c’est que je devrais moins vous saouler avec des articles politiques.

8 réflexions sur « Un été de slasheur »

  1. C’est toi qui t’enivres, et à juste raison politique, sans jamais – je pense – nous saouler.

    Que tu désires le partager avec nous, c’est un beau geste de solidarité socio-politico-intellectuelle. De fait, on participe… vu qu’en gros, on n’est pas « des buses » et que, globalement, les partages de « tes correspondants », abondent dans ce même sens. Où se mêlent souvent indignation et soif de révolte…

    Au-delà de ceci, c’est chouette de découvrir tes projets, et surtout le fait que tu en aies, encore et toujours… (!)
    Car on a souvent partagé – en ce blog, et l’autre d’avant – les atermoiements des intermittents du Spectacle, et le fait que, parfois, tu n’avais « pas trop » de projet(s) – comme tant d’autres au vu de la situation générale.
    Ou bien si tu en avais pléthore, il était à penser qu’il serait difficile de les mener à bien, vue la circonstance.

    Ce fut cependant assez rare pour toi, car tu ne t’arrêtes jamais… Je ne sais pas d’où te vient cette énergie, cette insatiabilité, à toujours poursuivre tes chemins, parsemés souvent d’incertitudes, concernant tes projets…

    Je te suis grandement admiratif, en vertu du volontarisme dont tu fais preuve au fil des ans, des situations d’échec vécues. Tu n’es jamais « à terre ».
    Ton pouvoir à rebondir – malgré les situations négatives largement déjà vécues, multiples échecs castings, etc . – m’impressionne…

    Je crois… mais je peux me tromper… que tout ceci est avant tout lié à ton esprit d’inventivité, de créativité en tout poil… Musique pour le magnifique doc de ta compagne, escalier fait tout seul aussi…

    L’âge venant, ton côté « Boulimix », s’inscrit… s’installe et s’avère.
    Et ça me plaît bien !

    J'aime

  2. Dans ce planning surchargé, tu prends une semaine de marche comme vacances…A te lire je transpire déjà.:-)

    Ton plaisir de vivre et de ne faire que ce dont tu as envie, intrigue des gens comme moi pour qui le « faire » consiste le plus souvent à ne rien faire…Sauf aller aux spectacles et prendre le train pour soutenir les cheminots et encore si je ne le rate pas.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s