Chiffrage sous-évalué (le mec insiste)

mapcheckingAnthonyCatek

Je ne suis pas du genre à me contenter des approximations. J’ai toujours besoin de vérifier ce que l’on me vend comme vérité. C’est pourquoi je reviens sur cette histoire de chiffrage de la manif « fête à Macron ». Ayant participé à celle-ci, arpentant le cortège pour rejoindre tel ou tel, j’ai pu me faire une idée assez précise de la densité de la foule.

J’ai utilisé pour se faire un outil mis en place lors de la dernière élection présidentielle par Anthony Catel pour dénoncer le sur chiffrage du dernier rassemblement de Fillon qui prétendait avoir rassemblé 200.000 personnes au Trocadéro. Cet outil s’appelle mapchecking et a été conçu pour dénoncer un chiffrage excessif. On ne peut donc pas le soupçonner de favoriser le chiffrage des organisateurs mais de s’inscrire plutôt du côté d’un chiffrage neutre.

Le système est simple. Il consiste à déterminer le nombre de personnes au mètre carré et de le reporter sur une carte qui définit une superficie.

Cette méthode s’appuie sur des principes visuels clairement définis sur un site anglais très complet, gkstill.com .

gkstill

J’ai marqué ainsi tout le parcours sur carte satellite, en respectant la taille des rues, sans empiéter sur les constructions (enlevant même la surface de la colonne de la Bastille). à l’heure où j’avais l’info à la fois de l’arrivée des premiers manifestant déjà amassés place de la Bastille jusque sur les marches de l’opéra Bastille et le coup de fil d’un copain qui m’annonçait au téléphone qu’il était encore à Arts et Métiers (ce qui ne signifie pas qu’il était en queue de cortège). Pour définir la densité, j’ai choisi un fourchette basse de 2 personnes au mètre carré, sachant que sur le Boulevard Beaumarchais ou à l’arrivée de République elle pouvait atteindre facilement les 5 personnes au mètre carré et qu’à d’autres endroits, elle pouvait ne représenter que 0,5 à 1 personne au mètre carré (je n’ai pas cherché à avantager).

On arrive à plus de 105.000 personnes, avec un système défavorable, je le rappelle destiné à l’époque à montrer que Fillon avait surestimé sa mobilisation. Allez, même si l’on rechigne un peu, que l’on veut prendre l’échelle la plus basse, on est au moins au double du chiffre officiel.

Conclusion : Occurrence, présenté comme chiffrage impartial et payé par la presse ne marche pas bien. C’est ennuyeux car il est revendiqué comme neutre…

Quoi qu’il en soit, une manif n’est pas un tuyau fermé par lequel on entre à Opéra et on sort à Bastille. Beaucoup de personnes rejoignent le cortège en différents points, d’autres le quittent avant l’arrivée. Il est impensable de se contenter de deux points de comptage. Seules les solutions qui prennent en compte l’ensemble du cortège en un temps t peuvent   donner une véritable idée d’un nombre de manifestants.

Annoncer 39.800 manifestants n’est pas sérieux (à la limite de l’escroquerie intellectuelle). Une étude digne de ce nom tenant compte de la réalité du flux d’une manifestation devrait se contenter de donner une fourchette large.

Voici le message posté depuis par mon ami au téléphone :

com

34 réflexions sur « Chiffrage sous-évalué (le mec insiste) »

    1. Ah le fameux scepticisme (anonyme) des conservateurs. Le copain s’appelle Philippe Fernandez et il a confirmé publiquement sur FB en précisant qu’il n’était pas du tout à la fin du cortège. Ce qui raconte que je suis encore bien en dessous de ce que j’affirme en douceur et précaution. Maintenant, libre à toi de croire ce qu’on te raconte, ici ou ailleurs.

      J'aime

  1. L’important est que la mobilisation vue et ressentie affirme le stop à la politique de macron. Les Gens sont sortis pour le montrer. Bataille de chiffres n’est pas bataille d’humanisme. Merci à tous les présents et tous les absents. Ce gouvernement n’a qu’à organiser la fête à Ruffin !! Histoire de rire à nouveau…

    J'aime

  2. Je n’y étais pas , mais on pourrait m’y compter virtuellement. Donc finalement le potentiel de ceux qui y étais par procuration triplerait au moins ce chiffre.
    Plus sérieusement cette façon d’estimer le nombre me parait plus réaliste.
    J’ai cru comprendre que Occurence avait deux point de controle des passages, mais quid des gens qui arrivent par des rues adjacentes en cours de cortèges..
    Bref pas clair leur méthodologie .. Je préfère celle que vous exposez avec des fourchettes hautes et basse
    Eux ne seraient même pas dans la fourchette très basse

    J'aime

  3. boah… y avais quand même des espaces libres, hein… pis les trottoirs pas toujours occupés…. mais y avait aussi des parents qui portaient les gamins sur les épaules.

    J'aime

  4. T’as bien raison d’insister. Y a quand même certains gonzes qui devraient ré-apprendre à compter…
    Leurs fautes d’orthographe mathématiques me paraissent non avenues.
    Leur « 2 fois deux un », égale Un, ne correspond pas à la réalité des choses.
    Philippe Fernandez, réalisateur que tu connais très bien… assène bien ainsi ceci.

    Côté ponton, je m’emploie… Mais tout est bien sûr très lié…
    Comme s’il s’agissait d’un lieu de ressource générale. Quelque part, OUI, au regard de ces derniers jours.
    Ce domaine-là n’a jamais été autant précieux, ces temps-ci… en termes de paisibilité.
    Et plus le temps passe… Plus ce devient moins facile.
    Et plus Macron nous fout le bazar… plus je me dis que – ben comme déjà avant – que le ponton tient du Bon… Espace de Liberté et de bonheurs à partager. Le seul lieu de pêche où l’on se fiche d’attraper des poissons !
    Où l’insouciance naturaliste finit par remporter la Palme…
    Je mets le Pomerol à chambrer, ou bien ?…
    Tu la veux comment cuite, ton alose, Bernard ?…

    J'aime

    1. Oui, une imagerie aérienne, mais les arbres masqueraient. Il faudrait un dispositif d’image aérienne mais étalé sur l’ensemble du parcours, avec un très grand nombre de points. Et ça coûterait cher…

      J'aime

  5. J’y étais aussi et me souviens avoir remonté le milieu de cortège de République à Bastille en marchant vite, et en trouvant la foule bien clairsemée. Donc les 2 personnes au m²… mouais.
    Par contre c’est sûr qu’on était LARGEMENT plus nombreux que 40 000 !

    J'aime

    1. Ce qui est vrai pour toi à telle heure, ne l’est plus pour bidule à un autre moment. En approchant de 17:00, alors que les premiers ont envahi la place, ça bouchonne sévère à Beaumarchais.

      J'aime

  6. Je suis sûr que le long du trajet et sur la place certains ont photographié la manif de leurs fenêtres.
    Il faudrait
    1 – définir un site et une adresse mail pour que l’on puisse poster ou envoyer les photos prisent ce 5 mai en précisant d’ou est prise la photo.
    2 – tracter sur tout l’itinéraire de la manif avec un tract expliquant pourquoi nous demandons leurs photos et en donnant ces deux adresses.
    Je suis sûr que l’on pourrait faire un évaluation tout à fait honorable.

    J'aime

  7. La manipulation des chiffres par les médias est évidente et d’ailleurs vous remarquerez que pour protéger leurs magouilles, on ne voit plus d’image du cortège depuis un point haut… ce n’est pas un hasard

    J'aime

  8. En fait, il y a surtout une légèrement erreur sur l’application de la méthode. Cette méthode ne permet d’évaluer avec une certaine justesse qu’une manifestation STATIQUE. Utiliser la superficie du trajet + du réservoir de départ + du réservoir d’arrivée et estimer la densité est une situation donnant des résultats aléatoires naturellement surélevés. Si vous voulez utiliser cette méthode de comptage, il suffit d’estimer une densité sur la place de la Bastille avant le départ et de se limiter à cette surface. Ce sera légèrement sous évaluer car ça ne comptera pas les retardataires, mais ce sera plus proche de la vérité. Là, vous comptabilisez sûrement 2 à 3 fois plus de personnes que la réalité dû à une application fautive de la méthode.

    J'aime

    1. Vous n’êtes sans doute pas physicien et ne pratiquez-vous pas, sans doute, les manifestations. Départ 14:00. Ils ne sont pas nombreux ceux qui partent du point de départ et arrivent au point d’arrivée. Je ne suis pas arrivé place de la Bastille. Ni aucune des personne que je connais. L’un en avait marre de piétiner et est partie chercher son vélo laissé à Bastille, l’autre allait rejoindre des amis… Bref, seule une partie des manifestants fait le parcours dans son entier. Votre méthode est fausse et ressemble à celle du cabinet Occurence. Elle n’appréhende en rien la réalité. Une vraie méthode objective consisterait à appréhender l’ensemble du cortège dans un instant le plus court possible sur la totalité du parcours en même temps. La méthode que je propose est certes imparfaite (l’idéale coûterait beaucoup plus cher) mais elle permet d’être beaucoup plus proche de la réalité que toutes celles qui se contentent d’un point au départ et un autre à l’arrivée. Une manif n’est pas un liquide qui glisse dans un tuyau. Je note au passage que ceux qui contestent les contestataires sont très souvent (voire toujours) anonymes 😉

      J'aime

  9. Je n’ai proposé aucune méthode en particulier, j’ai juste proposer une méthode techniquement correct d’appliquer celle que vous proposez et qui ne marche pas sur une foule mobile sur un trajet mais seulement sur un espace confiné. J’ai donc essayé de l’adapter. Mais oui, en effet, elle ne marche pas bien même dans ce cas. Qui plus est, si vous voulez d’autres infos statistique 5 personnes par m² c’est environ la limite humaine (avec risque d’écrasement, syncopes, …), 4 par m², c’est le métro à l’heure de pointe (source RATP), 3 par m² c’est une foule dense (qui ne peut presque pas bouger sans heurt), 2 par m² c’est une foule assez dense en mouvement, … Une moyenne à 2 personnes par m² est probablement très surévaluée pour considérer l’ensemble du parcours (il ne s’agit d’ailleurs, comme vous le dite, que d’une « estimation personnelle »). Pour une manifestation en déplacement « classique », les parties les plus denses sont à environ 2 personnes par m² (un peu au dessus), les parties les moins denses, très en dessous de 1. Le multiplicateur à appliquer dans votre cas, serait sûrement aux alentours de 1 (+/- 50%) en considérant l’ensemble du trajet. Ce qui donnerait un résultat autour de 50/60K (+/-50%) personnes et qui parait plus proche d’une réalité statistique et physique.
    Et sinon si vous voulez tout savoir sur moi, j’ai fais d’assez longues études de physiques et assez de dénombrements statistiques pour avoir une petite idée de comment ça marche. (Et j’anticipe : je n’appartiens pas à un parti, mouvement ou société concerné(e) par ces chiffres). Ma remarque est purement technique, le chiffre réel m’importe peu. Juste, on peut réaliser la même démarche avec des estimations personnelles différentes et d’autres erreurs sur la méthode et montrer qu’il y avait 10K personnes ou 400K.
    Après, je vous félicite néanmoins d’avoir eu de le courage et d’avoir pris le temps d’essayer de dénombrer les manifestants sans connaissance spécifique du sujet et sans outil adapté. L’exercice est loin d’être simple.

    J'aime

    1. Sur le site anglais dont j’ai mis le lien, on a une très bonne vision 3D de la densité au mètre carré. Et sur un cortège elle est très variable. Proche de l’arrivée de Bastille, très difficile de se frayer un chemin pour traverser le boulevard.

      J'aime

  10. Quant à l’anonymat, c’est en effet un choix car j’ai connue une personne qui s’est faite harceler par des gens de LFI après avoir contesté un de leur message sur Internet avec son vrai nom. Il s’agissait sûrement d’un cas exceptionnel et de quelques brebis galeuses mais je n’ai pas envie de prendre le risque. De plus, je ne pense pas que mon nom apporterait quoique ce soit de plus au contenu de mon message.

    J'aime

  11. En réalité, pour trancher, il faudrait 2 solutions radicales … 1 – Tous les participants doivent se rendre à un stade dont on connait précisément les capacités … Mais c’est humainement impossible d’exiger cela aux participants. J’ai été à la « fête à Macron », et j’ai été plusieurs fois au Parc des Princes ou au Stade de France, et je peux dire que la barre des 50.000 était atteint largement. En revanche, c’est un peu plus difficile à apprécier celle des 100.000 mais néanmoins, cela me parait probable. 2 – Chaque participant se voit attribué d’un code à un point rentrant … et ce code est le même durant la journée. Un peu cher : du matériel, du personnel et des relais informatiques …. 3 – des drônes sur chaque longueur de 500 m avec photos du parcours toutes les 30 minutes avec évaluation des entrants et sortants et en faire une moyenne : c’est cher ( sur un parcours de 4,5 kms = 9 drônes ! )

    J'aime

    1. Le système Occurence pourrait être utilisé mais pas avec 2 points mais 30. Sinon, les solutions aériennes sont évidemment les meilleures. Même des gopro sur perche qui remontent de l’arrivée vers le départ… Bref, le système actuel et très contestable et peu contesté par les médias qui en sont les clients.

      J'aime

  12. Statistiquement, augmenter le nombre de points diminuerait la marge d’erreur mais n’affecterait pas vraiment le comptage total. Je crois que la méthode Occurence a déjà une marge d’erreur inférieure à 10% (mais je ne sais personnellement pas sur quoi ils se basent pour la déterminer). Tous les systèmes peuvent être améliorés et être plus précis. Or lorsque la méthode Occurence est critiquée, c’est le comptage qui est critiqué, pas la marge d’erreur. Après, la police utilise un autre système de comptage (par système de grille, de mémoire) et obtient des résultats similaires. Il est difficile de compter plus de personnes que le réel mais on peut en louper une partie. Cependant, quand deux systèmes de comptage différents donnent des résultats du même ordre, il est probable que le comptage réel soit aux alentours de ce nombre même si on peut imaginer ajouter 10% de personnes qui échappent au comptage pour des raisons diverses et variées non prises en compte.
    Par contre, ce qui est sûr, c’est qu’il est impossible d’estimer le nombre de manifestants quand on est à l’intérieur de la manif (pour peu qu’il y ait beaucoup de monde), la perception de l’intérieur entre 20K personnes et 100K est affectée par notre position et l’entourage immédiat et dans une telle foule,, il est quasi-impossible de faire une estimation.
    Le mieux pour éviter les discussions serait en effet, une image satellitaire de la manifestation et le comptage informatique/automatique de chaque individu. Mais ce procédé demande une image claire (sans nuage, sans arbre, …) et une IA capable de séparer les individus dans la foule. Les moyens techniques à mettre en oeuvre serait donc disproportionnés pour une information dont la précision absolue a un intérêt somme toute relatif.
    Dans le cas de cette manifestation, je pense qu’il est crédible de dire qu’il y avait entre 20K et 100K personnes, ce qui donne de toute façon une idée de la mobilisation : loin d’une manifestation anecdotique de quelques centaines ou milliers de personnes, et loin des grandes manifestations de plusieurs centaines de milliers de personnes. Qu’il y ait eu 20k, 40k, 60k ou 80k personnes, dans les faits, ne me semble pas être une information apportant plus ou moins de pertinence au mouvement quand on a l’ordre de grandeur.

    J'aime

    1. Je suis globalement d’accord avec ce que vous dites ici. Ce qui m’a conduit à écrire cet article c’est qu’occurence a annoncé 39.800 manifestants et que ça a été repris ainsi dans la presse. Or, n’importe quelle étude sérieuse (avec si peu de points de comptage) aurait à minima donné une fourchette. À partir de là, comment faire confiance à Occurence ?

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s