À vous couper le souffle

lion

Le principe de l’hypnose, c’est de donner au conscient deux informations à traiter, histoire de l’occuper, pour balancer à votre inconscient une troisième information. Je ne suis pas du tout spécialiste, mais ça repose un peu sur le principe « je t’embrouille ».

J’avais très vite parlé ici de Macron l’hypnotiseur. Cette impression se confirme au fil du temps. Notre pensée n’a rien sur quoi s’accrocher. Ça réforme à toute vitesse, de tous les côtés. Tellement vite, que t’as même pas le temps de voir ce qu’on réforme. L’école, par exemple, vous savez ce qui a été réformé ? La semaine dernière, on nous annonce qu’on va réformer la SNCF par ordonnance. Enfin un point d’accroche. On pense aux petites lignes qui vont être encore supprimées. Et puis paf, on nous annonce aussitôt que, finalement, on ne touchera pas aux petites lignes. Reforme de l’assurance chômage ? La Ministre nous dit « tenez, on reprend l’accord trouvé par les partenaires sociaux et on va encore plus loin pour les démissionnaires ! ».

Il semblerait que le principe tienne à la vitesse d’exécution. Ne pas laisser le temps de comprendre, donner des informations multiples sans laisser le temps de l’analyse. Et dès qu’on repère un point sur lequel une opposition unanime pourrait se former (les petites lignes de la SNCF), hop, on enlève ce point et on passe tout ce qui peut passer.

Le temps de bien comprendre que les modifications de la CSG allaient nuire réellement au pouvoir d’achat des retraités, c’est déjà trop tard. On n’a pas vu venir, c’est passé.

Sur les mesures qui touchent aux réfugiés, par exemple, ils font pire que tous les pays européens puisqu’ils savent que les Français sont pour une grande partie hostiles aux étrangers. Nous sommes dirigés par des bosseurs, vifs et stratèges, qui réforment la société pour la mettre aux normes libérales. Leur force est de gommer tous les points de frictions les plus évidents et d’agir vite pour ne pas laisser la place ni de temps à une expression d’opposition.

Juste l’impression de ne rien comprendre, d’une gouvernance en zapping. Et nous, on est un peu comme quand, devant notre écran d’ordinateur, on clique sur « 19 images à vous couper le souffle ». On a perdu le fil, perdu pied, on est tombé dans la boîte à pubs.

Vos paupières sont lourdes, lourdes…

 

14 réflexions sur « À vous couper le souffle »

    1. Je n’avais pas lu cet article. Et je sais que quand une idée ou un axe de pensée me vient à l’esprit, je ne suis jamais le seul. Et c’est tant mieux 😉 Enfonçons les clous, repérons les techniques de l’adversaire pour le combattre enfin au lieu d’encaisser sans rien dire.

      J'aime

  1. Sous prétexte de « modernité », « d’adaptation à la nouvelle économie », on nous renvoie aux régles de la société qui avait court au temps de Dickens. Effectivement nous sommes de plus en plus nombreux à comprendre, à résister, à combattre par le verbe mais ce combat est encore trés inégal:
    Samuel Gontier dans Télérama: http://www.telerama.fr/television/la-reforme-de-la-sncf-jugee-salutaire-a-lunanimite-des-editorialistes,n5504569.php
    Emmanuel Maurel: http://lvsl.fr/emmanuel-maurel-macron-est-la-queue-de-comete-du-cycle-neoliberal-finissant

    J'aime

  2. Niveau réformes, j’ai un pote éleveur au Pays Basque. Ben il est un peu perdu face à ce remue-ménage gouvernemental. Il ne sait pas où « ranger » ses laitières de réforme. Dans quelle réforme ? CSG, il me dit que non (logique), SNCF… il expédie par camion (non, non plus).
    Il imagine un stratagème « pub », collant ainsi aux façons de faire gouvernementales : les maquiller manière « Vache-qui-rit » et les lâcher sur les voies sur berges d’Anne H. Histoire «  »d’alléger » une autre problématique du moment, en remettant un peu de CO2 sur site via leurs flatulences digestives. Il est chafouin le bougre !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s