Passagère clandestine

grog-citron-remede

Quand j’ai vu l’état de la maquilleuse, toussant et mouchant, je me suis dit qu’il me faudrait être très fort pour ne pas choper sa crève. Ses pinceaux en étaient remplis. Son visage s’approchant du mien pour voir ce qu’elle faisait soufflait du virus à l’état pur.

Et non, je n’ai pas été assez fort pour cette grippe praguoise qui avait décidé de profiter de mon vol Air France pour s’en aller coloniser Paris.

10 réflexions sur « Passagère clandestine »

  1. Oh, mais avec la force de ta pensée, maintenant, tu vas pouvoir souffler dessus et la faire repartir vers l’Est….( En ajoutant quand même un bon grog, avec citron-gingembre et ….de l’ail ! ) …A faire tomber les mouches! 😀

    J'aime

  2. Pour échapper aux virus de l’Est, il faut courir vite…à la Buster Keaton:

    Quant-aux coiffeuses-maquilleuses, on a beau avoir le foi… le résultat n’est pas toujours heureux;

    J'aime

  3. Ah bon, t’es malade ?

    Rhôlala tu ne sais qu’inventer pour faire ton intéressant… la grippe praguoise !!

    Fallait pas faire ton coquet, voilà tout. 😀

    J'aime

  4. Y nous faisait sa pimbêche à Prague, son décolleté de chemise ouvert au vent froid, le cacou sur la Grand place… et tout et tout…
    Pi y nous dit que c’est de la faute à la maquilleuse (sûrement de petite taille et prénommée « Atchoum »… vas-y les sornettes !).
    Hé… perso, j’y crois pas un seul instant !
    En attendant, soigne-toi bien té !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s