Colère dans le brouillard

IMG_3516
Photo Mathilde Mignon

J’ai un des rôles principaux dans le prochain film de… Enfin, je veux dire que j’avais un des rôles principaux. Non parce que, pour le financement, ça bloque. Alors on va essayer de faire le film avec quelqu’un qui est vendeur.

Ça m’attriste, parce que …, c’est un copain et que ça avait un sens artistique que je sois à cette place. Mais la réalité dans ce putain de monde de merde du cinéma (spectateurs compris), c’est que, soit tu vends des yaourts Danone et tu fais tes films, soit tu acceptes qu’ils ne fassent que 2000 entrées.

À titre personnel, je constate chaque jour un décalage entre la réalité des gens qui me connaissent et me reconnaissent dans la rue, au supermarché, dans le train et l’ignorance dans laquelle je baigne dans la presse et dans les critères de notoriété des distributeurs de pognon. Je veux bien être naïf ou passer pour un mégalomane, mais il me semble qu’il y a quand même un petit problème à ce niveau.

Qui en est responsable ? En petite partie un petit connard qui se reconnaitra et moi-même qui ai trop ouvert ma gueule dans mon blog et négligé honteusement la cour des petits fours. Et puis c’est sans doute vrai que je ne fais pas bander la ménagère de 50 ans (le fameux critère machiste qui est la règle des marchands). On me fait signe en régie qu’on parle plutôt de la ménagère de moins de 50 ans. Mal barré, en effet…

Putain, heureusement que j’ai mes livres et mes films. Sinon, ça ne serait pas vraiment la joie, je dois dire.

Tiens, je laisse mon wikipedia pour ceux qui ne se souviendraient pas. https://fr.wikipedia.org/wiki/Bernard_Blancan

Je sais, c’est nul, c’est faible puisque, par définition, je ne suis pas en position de force. Et quand on est victime, mieux vaut se faire discret. Mais je m’en contrefous. Même pas honte.

Et je retourne au boulot.

Hum, ça fait du bien un petit coup de gueule de temps à autre.

PS : je précise que, si cette nouvelle a remué ces situations que nous connaissons tous, les acteurs, et ravivé les blessures qu’elles infligent, je suis en pleine forme et le moral est au très beau. Si j’avais dû flancher à chaque fois que quelque chose de ce type m’arrivait, j’aurais changé de métier depuis longtemps. Comme je tiens un blog, ça mérite que j’en parle. Mais ça ne mérite pas de m’atteindre en profondeur.

15 réflexions sur « Colère dans le brouillard »

  1. C’est nul et c’est désolant…Mais c’est malheureusement la triste vérité… Le cinéma tend à devenir comme la télévision une grande usine à vendre du pop corn et du coca cola. Tu n’es pas assez lisse et c’est tant mieux, d’autres s’en régaleront et iront te chercher pour ça, et auront assez de pouvoir pour t’imposer d’autres n’y parviendront pas et devront composer avec les règles du casting. Cela dit que je ne vois pas trop par qui on peut te remplacer…Sache que pour un rôle de deux jours dans une série de merde pour France 2 dans lequel le réa veut m’imposer, il doit avoir l’aval de la chaine…Et j’attends toujours!

    J'aime

  2. C’est désolant, énervant, révoltant…
    Dans l’industrie aussi il faut prendre soin de son image, savoir vendre son job, son projet, son truc et autres choses. Il faut savoir suivre les vents dominants… Alors j’imagine ce que ce doit être en tant qu’acteur !

    J'aime

  3. Pffffouuuu…
    Bon.
    Coup dur.
    Je me disais « Cela fait un petit moment que BB n’a pas eu le moral vraiment en berne. ça fait plaisir, yesss pour lui !! »
    Bon.
    Enfin, je veux dire Mauvais, ce qui t’est arrivé.
    Alors gueuler et se plaindre, oui, ça soulage un peu.
    Mais tout ça ne doit pas toucher ton intégrité. Et pas besoin de ton wikipédia pour savoir et reconnaître ta valeur, non mais !
    Tu connais le truc, « L’important, ce n’est pas de tomber mais de savoir se relever. »
    Et ça, tu sais faire.
    Et nous, on t’attend au tournant pour découvrir ce que tu vas réussir, encore ! Pas « réussir » au regard des autres, mais à tes propres yeux.

    Bien sûr, ce n’est pas ça qui va te réconforter, mais ya un peu d’brouillard aussi ici, propre et figuré. Alors on allume les lumières. On cherche des raisons d’être gai et forcément on en trouve. Et on replonge dans la vie pas facile mais belle.

    Bon boulot à toi !! J’t’envoie plein d’énergie !

    PS :
    Et puis d’abord, Môssieu, tu n’es pas assez ambitieux si tu ne vises que la ménagère de cinquante ans ! 😀

    J'aime

    1. Alors, j’ai l’impression que les lecteurs ont tendance à confondre grosse colère avec grande déprime. Je suis en train de réaliser de beaux projets. Un truc comme ça, comme j’en ai connu plein, ne m’atteint pas. C’est pas joyeux, ok, mais ça fait partie de la réalité de ce boulot. C’est bien pour ça que je me réalise ailleurs 😉

      J'aime

  4. Chiotte de pbm de bancabilté, qui ne cessera jamais…. Certains cons ne doivent pas savoir lire : par exemple, pour Hors-la-Loi, un critique qui, lui, ne dormait pas… avait écrit « qu’il y avait du Charles Vanel en toi ».
    Point-barre ! Une fois qu’un tel éloge est prononcé, l’ensemble des autres kékés décideurs, devrait un peu en prendre de la graine, au lieu de se confondre dans le résultat (financier), l’atteinte vers la fameuse Ménagère, etc. Et essayer de faire évoluer leur rôle de benêt, bien crasse d’ailleurs au passage. Mais là, j’en appellerai presque au miracle… !
    Cultive ta diversité, ta personnalité, ton originalité, tes mises en oeuvre diverses et variées – comme tu le soulignes d’ailleurs. Demeure un « électron libre » et conchie bien ces comportements-là, très souvent qualifiables « de trahison ».
    Je ne peux que t’encourager en cela.

    J'aime

  5. « Acteur est un métier trés dur, il faut faire du sport, on peut pas vous atteindre,il faut faire des pompes tous les jours, personne ne peut vous atteindre, c’est ça le secret! » raconte Yves Afonso (récemment disparu) à la fin de la 2ième vidéo (juste avant de réciter le fameux poème de Max Ehrmann) :

    J'aime

  6. C’est moche.
    T’appelles encore ça un copain?

    Mais toi tu as fait Toril, pas l’autre!

    Et la ménagère n’a pas le temps de bander, elle fait le ménage.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s