Je suis zététicien !

IMG_7081

Zététique vient de l’adjectif grec Zetetikos « qui aime chercher », « qui cherche ». Selon Henri Broch, la zététique est l’art du doute. Elle est présentée comme l’étude rationnelle des phénomènes paranormaux et des thérapies étranges. Elle dénonce le discours pseudo scientifique de ceux qui font commerce de leur croyance. Elle utilise la méthode scientifique pour appréhender le réel par le biais de recherches et d’expériences. Elle éduque à la pensée critique.

Elle se réclame du scepticisme philosophique qui part du principe que rien n’est vrai. Le scepticisme sépare la philosophie en trois catégories :

Les dogmatiques qui pensent détenir la vérité

Les académiques qui prétendent dogmatiquement que la vérité est incompréhensible.

Les sceptiques sont ceux qui cherchent toujours. La démarche est adogmatique.

En tout cela, dans ma démarche, je me réclame de la zététique et du scepticisme.

Le laboratoire de zététique dirigé par Henri Broch à l’université de Nice Sophia-Antipolis (à qui l’on doit la définition contemporaine de la zététique) a agi pour dénoncer les croyances, a décidé que la parapsychologie était définitivement une pseudo science, s’est appliqué à ridiculiser les médecines dites douces et l’homéopathie au seul nom de la science. Mais le problème majeur de sa démarche vient du fait qu’il considère le réel comme étant défini par la science. Ce qui en soit n’est plus une démarche sceptique ni zététicienne. Considérer que le réel n’est que ce qui est défini et expliqué par la science est une démarche dogmatique. Donc, une croyance.

Je me permets d’affirmer cela car je suis parvenu à mettre en évidence des phénomènes comme la bio-psykokinèse (action de la pensée sur la matière vivante) par la méthode scientifique, or, je suis bien obligé de constater qu’aucune explication scientifique ne vient répondre à ma recherche explicative. Les lois électromagnétiques répondent partiellement. Celles de la physique quantique ne sont pas applicables aujourd’hui au monde macroscopique. Je me retrouve donc face à un vide explicatif.

La démarche zététicienne universitaire m’inviterait à considérer que ce que j’observe et quantifie n’existe pas. Ce qui serait une aberration et la négation d’une réalité sous prétexte qu’elle n’entre pas dans les dogmes scientifiques. Or, la science qui s’est développée depuis des siècles et qui nous permet les plus grands progrès, en même temps qu’une connaissance toujours croissante de l’infiniment petit et de l’infiniment grand est strictement matérialiste. Elle a de plus le défaut, par son financement, d’être orientée par les règles et intérêts économiques. Un bon zététicien, un bon sceptiques devraient être à même de prendre en compte cet état de faits comme faisant partie de la réalité objective. Scientifiquement, la science est matérialiste et dépendante de l’économie. Se revendiquer exclusivement de la science conduit à devenir scientiste. Nier que le réel et les explications de son fonctionnement puissent en partie échapper aux définitions scientifiques contemporaines est une forme de croyance.

Je me permets donc d’affirmer aujourd’hui que je suis plus zététicien que les zététiciens, plus sceptique que les sceptiques qui sont trop idéologisés, trop dogmatiques et scientistes (donc croyants).

On me rétorquera que je n’ai pas été publié par une revue scientifique. Cette remarque n’est ni sceptique ni zététicienne.

9 réflexions sur « Je suis zététicien ! »

  1. ‘L’art du doute’. Sans aucun doute es-tu né ici pour être cela, un ‘douteur éclairé’.
    Tes recherches ont une valeur essentielle, celle de mettre le doute en lumière.
    Ne te soucie pas de qui suivra, fais ce que tu as à faire,… de ceci, ne doute pas 😉

    J'aime

  2. Bon, tu as un cheveu sur la langue, ce qui au départ ne semble pas trop grave.

    Oui mais… doutes-tu vraiment ? Ta démarche n’est-elle pas plutôt d’essayer de démontrer que des phénomènes paranormaux sont ?

    PS : dis-moi si je suis hors-sujet…

    J'aime

    1. Je doute parce que je suis prêt à admettre que ce que je vois n’est pas vrai de façon rationnelle et irréfutable. Je présente un fait. Ceux qui se prétendent zététiciens passent leur temps à démontrer que ce qu’observent les autres est faux. Le doute est de mon côté 😉

      J'aime

  3. Zététicien… Première fois que je lis ce terme !
    Après quelques recherches « très axées », j’ai découvert qu’en vieux patois cadaujacais, cela signifiait : « néo-farfouilleur-de-l’impossible-de-nos-temps-modernes ». Sans plus de précisions…

    Alors, Toi, tu fouilles et farfouilles, inlassablement. Tant dans tes implications théâtrales, cinématographiques, musicales, d’écrits…ou je ne sais autres choses encore… qu’en regard de tout le reste. Et ton regard est très vaste et divers (« sa mère en slip », intertjecte ainsi mon chien qui vient de retrouver subitement la parole).
    « Œil de poisson », dit-on en photo. Tu dépasses « le grand angle », Homme curieux de tout, que tu es.
    Ta richesse intérieure est LA Curiosité, TA curiosité !

    Mais bien au-delà de ce simple fait, tu nous proposes des analyses et échanges, à ce propos.
    Je pense que je resterai toujours inscrit parmi le clan des sceptiques.
    Pas sceptique en tout, entendons-nous bien (politique for ever…), mais je me plairais toujours à croire ce que tout un chacun considère, jusqu’alors, comme assez incrédible.
    Juste pour faire chier les « bons courants de pensée » »
    Principe d’emmerdeur « de penser en rond » !

    Continue, en tout cas, c’est toujours très intéressant !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s