Changement

barbier

Je lorgne, en passant, les salons de coiffure. Dans deux jours, je n’aurai plus besoin de la tête de Ange qui, elle-même, avait été conditionnée par la tête d’Anselme pour des raisons de raccords. Ça paraît anodin et futile, mais quand vous voyez défiler l’album de famille, avec ma barbiche grise dont seule la moustache imprime les photos, vous sentez comme une erreur. Je me retrouve avec un bonhomme qui vient s’incruster dans mon paysage et dont je me demande à chaque fois ce qu’il vient faire. Qui est-il pour venir gâcher les photos, sans jamais avoir été invité ? Il se fait passer pour le compagnon de ma compagne. La pauvre, on doit penser qu’elle est mal lotie. Sur d’autres photos, il se prend pour le père de mes enfants. Par bonheur, ils ne lui ressemblent pas du tout. Bref, en 2018, je le vire à coups de tondeuse et grands clics de ciseaux. Exit le barbu !

Mais une question commence à émerger : qui vais-je retrouver après toutes ces années ?

10 réflexions sur « Changement »

  1. On se couvre, on se découvre, pour que les autres nous trouvent ou nous retrouvent. En soi, on sait. Le jeu consiste à adapter qui l’on est à qui l’on nait, … ou le masquer, parfois.
    Ange et Anselme n’ont pu laisser que de jolis traits de leur passage, tu aimeras ce nouveau vis’âge 😉

    J'aime

  2. Ah… La « gestion de la pilosité du visage chez l’Homme »… Futur sujet ‘favori’ du prochain bac philo.
    Se connaître, se reconnaître… Être, ne pas être… Se correspondre…
    Tu vas jouer dans le Barbier de Séville ou quoi !?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s