Insu-portable

GPS

Une annonce portable est faite avant le début du spectacle. Elle est refaite par Paul à notre entrée en scène. Et régulièrement, il y a un téléphone qui sonne pendant la représentation. Les gens semblent ignorer que nous l’entendons depuis la scène, s’imaginant sans doute que le quatrième mur imaginaire a des vertus antiphoniques.

Ceux qui sont venus voir Intra-Muros savent qu’Ange met du temps avant de consentir à se livrer. Eh bien, hier soir, c’est le moment qui a été choisi par le téléphone d’une spectatrice du premier rang pour déclencher la douce voix de son GPS : « au bout de la rue Louis Legrand, tournez à droite ! ». Je me suis arrêté de jouer. J’ai attendu au cas où le GPS répète ses ordres comme il le fait souvent. Comme c’était un passage où j’évoquais les trajets en voiture d’un personnage, j’aurais pu me lancer dans une impro qui raccordait la voix du GPS avec l’histoire que je racontais. On m’aurait trouvé virtuose, la salle aurait bien ri. Mais malheureusement, je ne suis pas Jean Lefèvre.

On est de plus en plus bouffés par nos écrans. Les propres fondateurs de Facebook réalisent la connerie qu’ils ont faite en capturant toute notre attention et en nous déconnectant chaque jour davantage du monde vivant.

Édouard Philippe a bien pigé le truc. La mesure phare de sa virée à Cahors pour présenter son plan « nos chères campagnes qu’on adore », c’est de mettre le très haut débit. Comme ça au moins, les ruraux seront devant leur ordi et ne feront plus chier.

Je sais. J’ai mauvais esprit.

16 réflexions sur « Insu-portable »

  1. C’te teigne, le BB ! qui a cependant son face de bouc et tout le tra-la-la qui s’ensuit. Et est aux taquets sur les réseaux.
    Après… sur le fond, t’as pas tort. Mais faut juste l’utiliser à bon escient « le machin », et surtout pas quand on est au théâtre.
    Sinon, j’ai été heureux d’apprendre que tu n’étais pas Jean Lefebvre… Remarque quand même que vos tronches respectives différent. Du coup, figure-toi que je m’en étais aperçu !
    Va à la campagne, té !

    J'aime

  2. Tiens, tu sais ce que je fais quand il y a un GPS dans une voiture, et qu’il répète trop de fois la même indication ? Je lui dis : « … oui… merci madame, on a bien compris ! »

    J'aime

  3. Je n’ai pas de GPS. Je choisis ma route tout seul, comme un grand. Sans qu’une machine ne me l’impose.
    Avec de bonnes vieilles cartes routières, au moins, tu sais où tu vas et par où tu passes pour y arriver.
    Et en plus, tu gardes en mémoire ton chemin. Tu te souviens… Je préfère.
    Et puis je peux ainsi aller au théâtre sans enquiquiner quiconque…
    Bientôt, y aura une appli pour savoir à quelle heure on doit manger, et ce qu’on doit avaler (des couleuvres ?).
    Parfois, le modernisme me fatigue !

    J'aime

  4. Surtout que Ange n’aime pas trop qu’on le dérange 😦 … pourtant, en cas d’évanouissement dans le public , il y va fort joliment de son petit trait d’humour 😉 Mais le malaise n’est pas le même, évidemment.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s