On fait comment pour adhérer ?

EM

Ce matin, j’ai écouté (un peu) Edouard Philippe (le premier ministre, je crois). À propos des paradise papers, il a juste trouvé le moyen de dire que, attention, là, ce sont des placements légaux. Alors évidemment, si c’est légal…

Ben justement, le problème, c’est bien ça : c’est légal. C’est donc la loi et les politiques qui ont décidé que quand on était très riche, on pouvait se dispenser de payer l’impôt, comme tout le monde. Tout ces milliards qui ne rentrent pas dans les caisses de l’état, pour l’organisation de la société, l’éducation, les services, la culture, la protection sociale, la sécurité, ça ne concerne donc pas les plus riches. Mieux vaut supprimer les emplois aidés, rogner le code du travail, chercher les faux chômeurs, ponctionner les retraités, baisser les aides au logement pour mettre les comptes à l’équilibre.

Le principe de la bande à Macron, c’est d’abord de renforcer les cadeaux faits aux gens les plus fortunés. Non seulement ils se démerdent pour pas payer d’impôts, mais en plus, on leur supprime l’ISF et on se démerde pour diminuer le coût du travail en baissant les charges sociales qui servent à l’organisation de la société. On va même leur permettre de toucher les allocs, parce que c’est dégueulasse que seuls les pauvres touchent ces allocations.

Pour le reste, ils procèdent systématiquement en supprimant des choses qui sont sensées ne pas bien marcher avant même de proposer les solutions de rechange.

On supprime la taxe d’habitation. Ok, on finance comment les collectivités territoriales ?

On supprime 150.000 emplois aidés parce que les associations emploient des gens grâce à ça et que ce sont des emplois précaires. D’accord. Mais vous leur proposez quoi à ces 150.000 personnes que vous désocialisez ?

On baisse les aides au logement, comme ça, les propriétaires vont baisser les loyers. Les aides ont bien baissé, mais les loyers ?

C’est la même histoire dans tous les domaines. On rogne ici et là sous prétexte de mauvais fonctionnement.

Tout ce que je dis là, tout le monde le voit, tout le monde le vit. Et on ouvre sa gueule, vite fait, mais on laisse faire et on préfère encore taper sur la gueule des gueulards, des pauvres et des arabes.

Ben, bonne chance à Macron et à tous les marchistes supérieurs et intelligents ! De toute façon on est trop cons, nous. Ils auraient tort de ne pas en profiter. Je me demande si je ne vais pas prendre ma carte à En Marche !

10 réflexions sur « On fait comment pour adhérer ? »

  1. Tous les gens sensés font le même constat: https://www.marianne.net/politique/la-charge-de-naomi-klein-contre-l-inconscient-macron
    Pour ce qui concerne « … les optimisations fiscales qui ont une base légale… » (selon nos cyniques ministres). En fait l’optimisation est un euphémisme pour désigner la fraude que le Fisc tolère car dans le concert de l’économie mondialisée, les intérêts financiers sont gigantesques et la puissance des groupements financiers bien supérieure à des Etats comme la France ou les USA. Imaginez si nos lois sur l’évasion fiscale étaient appliquées aux entreprises internationales… à quels chantages, sans aucun scrupule, les sociétés concernées se livreraient pour continuer comme avant.
    Le Code Général des Impôts n’autorise pas les « optimisations ». En France l’arsenal juridique qui doit faire échec à l’évasion fiscale existe bel et bien, voir les articles du CGI : 57, 155 A, 209 B, 238 A, 1649 A, et l’article L228 du LPF qui autorise une procédure trés répressive, même à l’insu du contribuable, pour peu qu’il ait un compte dans un pays classé en liste noire. Il en coûte très cher, jusqu’à 100 % pour les revenus et distributions occultes (articles 117 et 1759 du CGI), avec solidarité des associés. Il y a aussi le Code monétaire et financier et le Code de commerce, qui rajoutent énormément d’obligations contraignantes supplémentaires, il existe également une énième arme fiscale, celle issue du droit commercial à travers le concept « d’acte non conforme à l’intérêt social » qui devient en droit fiscal « l’acte anormal de gestion » ! Dans le passé, cette requalification a beaucoup été utilisée notamment dans les cas des rémunérations abusives remontées sur les sociétés mères pour refuser la déductibilité de certaines dépenses… Cette procédure permet à tout moment à l’administration fiscale de requalifier toute manœuvre visant à la priver d’impôts, quand elle juge que les charges déduites ne le sont pas dans « l’intérêt de l’entreprise ». Mais l’État ne s’attaquera pas fondamentalement à ce problème pour une raison simple : il faudrait qu’il poursuive ses propres entreprises, toutes championnes de « l’optimisation fiscale ». Partout dans le monde, États et multinationales se tiennent mutuellement et tout se termine toujours par des « transactions à l’amiable « . On est face à une justice à deux vitesses celle pour les petits et celle pour ceux qui dinent à la table des dirigeants, de droite comme de gauche. Vu la politique que mène les dirigeants de ce monde (Macron en tête qui dîne à l’Elysée avec les grands banquiers), c’est pas demain que les politiques cesseront d’être au service des financiers.

    J'aime

      1. Oui et il n’est pas évident de trouver les bonnes infos dans le flux infos-com. La France figure parmi les trois pays de l’Europe des 15 où les conditions de travail se sont le plus dégradées entre 1995 et 2015. Elle occupe même la troisième place. Sans surprise, la Grèce est la première, suivie par l’Espagne. Ces résultats sont issus d’une étude européenne sur les conditions de travail, l’EWCS (European working conditions survey), le CEET (Centre d’études de l’emploi et du travail), publiée le 26 septembre et concernant les quinze pays constituant l’Union européenne en 1995. http://www.miroirsocial.com/uploads/documents/193-measuring-vulnerability-to-adverse-working-conditions-evidence.pdf
        Cela n’ira pas en s’améliorant, il paraît que le taux de plus-value serait le plus bas en France par rapport aux autres pays européens. https://ecointerview.wordpress.com/2017/10/28/la-france-est-lhomme-malade-du-capitalisme-europeen/
        Donc la « Marche » des politiques austéritaires va s’accéléré particulièrement en France si « le capitalisme français est le moins rentable d’Europe »??

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s