100 ème !

utopie

Hier soir, on a joué la centième d’Intra-Muros ! Toujours salle comble et public heureux. On forme une belle équipe d’acteurs et musicien. Nos registres de jeu a priori différents s’accordent de plus en plus et se complètent de façon ludique, pas comme une somme d’individualités mais comme une entité « troupe ». Utopie sociale dans laquelle chacun est indispensable au groupe, où les égos s’effacent au profit du projet commun, le tout baigné dans des valeurs de partage, d’échange et de respect. Le bon théâtre est démocratique et humaniste. Tout fonctionne à merveille dès lors que le moteur est le jeu. Pas le jeu de la star effaçant les autres mais celui d’une bande de nanas et de mecs qui (se) racontent une histoire.

Dans un autre registre, hier j’avais un casting en cravate. Comme c’était pour une série très haut de gamme, j’étais stressé comme un débutant. Voilà ce qui arrive quand on se laisse prendre par des questions imbéciles de légitimité (car il ne s’agit que de ça, n’est-ce pas). Bref, ça ne veut pas dire que je n’aurai pas de rôle. On verra bien. En revanche, celui de l’autre jour pour le rôle d’un mec qui nageait dans le Seine, je ne l’ai pas eu. Et j’avoue que je savoure assez cet « échec ».

5 réflexions sur « 100 ème ! »

  1. Alors comme ça, tu n’as pas envie de nager dans la Seine ??! Toi, un demi-Parisien !! 😀

    Bah, c’est mieux de marcher sur la scène, tu as raison !

    J'aime

  2. Les 2 voies de l’utopie, dans un article (voir le lien) le sociologe Edgar Morin explique: « je ne parle plus d’utopie. Pourquoi ? Parce que je pense qu’il y a deux types d’utopie : l’utopie folle, celle qui pense à l’harmonie totale. Je pense que celle-ci est impossible ». « En revanche, il y a la bonne utopie : Il est possible par exemple de nourrir correctement tous les gens de la planète. Nous avons les moyens agricoles et techniques pour cela. il est possible aussi de faire la paix mondiale entre les nations. Nous avons tous les systèmes de communication pour cela. On voit très bien que ce sont les conditions psychologiques, sociologiques, économiques, des limites, des erreurs, des folies qui empêchent tout ceci ».
    Son message aux plus jeunes: « Leur dire que la plus grande leçon de l’histoire, c’est que l’on ne tire pas les conséquences des leçons de l’histoire. Mon message, c’est de vivre ! Quand j’ai fait de la résistance, c’était dangereux, c’était embêtant, mais en même temps je sentais que j’avais choisi de vivre plutôt que de survivre. C’est-à-dire que la chose qui est importante, c’est : Vivez ! Luttez ! Aimez ! Associez-vous ! Eduquez ! Résistez aux choses les plus terribles ! Même dans les époques désespérées, il faut tenir ce message. »
    https://www.alternatives-economiques.fr/edgar-morin-bouillonnement-dinitiatives-raison-desperer/00080821

    J'aime

  3. Néanmoins je conseille de ne pas trop faire confiance aux sages ni à leur notoriété relative; d’avoir une approche toujours critique des philosophes. Ils sont pour moi des éléments de réflexion et non une vérité dévoilée. Certes les connaissances progressent malgré l’actualité embrouillée et les « vérités » assènées par les experts de tout bord. On se trompe forcément sur notre époque mais on peut toujours raisonner sur la dialectique de l’information et du réel. 🙂

    J'aime

  4. Hé… pas mécontent non plus pour toi. Je me vois mal me foutre à la Garonne.
    Va donc à la piscine, c’est plus cool.
    N’empêche qu’une « famille » d’acteurs complices poursuit sa jolie construction.
    Bel architecte et bel édifice. Putain… La 100ème !!!
    C’est ta première 100ème en plus ! Ça s’arrose non !? Pomerol 1985 ? Ou mieux, 1970 ou 75… ?
    Allez….

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s