Rien à voir

ImageCC

Samedi, c’était standing ovation pour Intra-Muros. C’est dingue comme on trouve toujours de nouvelles petites choses qui viennent muscler la bête.

Hier soir, j’ai eu une intuition forte. Une petite voix me disait que je n’apprendrais rien en regardant la télé. Alors, je n’ai pas regardé Macron.

Cet après-midi, c’est casting. Un petit rôle. Pour une série. Le seul hic, c’est que la scène ne se joue pas sur le ponton mais dans la rivière. J’attends quand même quelques éclaircissements.

L’été indien s’accorde bien à tout le reste, je trouve.

Pour ce qui est de la photo, on se demande ce qu’elle vient foutre ici.

7 réflexions sur « Rien à voir »

  1. Euh … Si Macron démissionne il touchera le chômage ? j’ai pas regardé non plus pour répondre à cette question. Les bazadaises sur la photo pourraient peut être répondre, on dirait qu’elles ont regardé elles.

    J'aime

      1. Tu as raison je suis un mauvais paysan mais je croyais que c’était Macron qui collectionnais les limousines miniatures.

        J'aime

  2. Les TGV (Trois Grosses Vaches) regardent passer le train « En marche ». 😂
    « Un individu qui passe quatre heures et demie devant la télévision aura probablement un mode d’activité cérébrale très différent de celui qui passe quatre heures et demie à lire »… »Les gens qui regardent la télévision ne participent pas à la démocratie s’ils la regardent quatre à cinq heures par jour. » Al Gore.(The assault on reason)
    Pour pas dépasser le quota, je n’ai pas regardé l’émission hier soir.

    J'aime

  3. Moi non plus, pas vu macrounet.
    Inconsciemment, tu rêves d’une limousine, voire de trois (boooohhhh !). La voilà, en fait, la raison de cette photo…
    Ben pour tourner ta future scène, t’auras juste une mob d’occase et un slip de bain tout neuf. Datant des années 70, bien conservé dans la naphtaline, et qui remonte jusque sous les bras !
    En attendant ta scène, et s’il y en a un, je serai sur ce ponton : un drap de bain dans une main et du Pomerol dans l’autre. Juste équilibre pour réconforter l’acteur qui vient de – peut-être – frôler la noyade (évite, quand même…).
    Ce soir, je vais lire le programme télé, pendant 4 à 5 heures, me demandant après tout ce temps ce que j’aurais bien pu regarder… (?)
    Juste après, j’éteindrai la radio, car demain, je file là-haut, pour de fabuleux spectacles d’oiseaux, et retrouver plein d’ami(e)s. Sans téloche. Et bien peu de radio… J’en ai fait un vieil adage perso : Poil au Sauvage !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s