Ça gonfle !

roue

L’autre jour, je crève. Enfin, pas moi mais la roue arrière gauche de la voiture. Un gros fil de fer était planté soigneusement dans le pneu. Je passerai sur la découverte du nécessaire planqué au fond du coffre, avec une roue toute vilaine et un cric qui se plie à la première inclinaison. Une fois mise en place la roue de secours, je fonce chez le garagiste. Oh la la, me dit-il, mais c’est une réparation à chaud ça. Laissez-nous la roue et vous l’aurez vendredi prochain. C’est qu’on le fait pas, ça. On est obligé de l’envoyer à un collègue. C’est dommage, le camion vient de partir. Vous seriez passé à peine plus tôt. J’ai failli lui dire que j’aurais pu passer en effet plus tôt (tel était mon projet) mais que j’avais été retardé par la crevaison. Vous ne suivez pas ? C’est normal. Non parce que, si j’avais pas crevé, j’aurais été à l’heure pour le camion, mais je n’en aurais pas eu besoin.

Me voilà donc reparti à rouler une semaine sans roue de secours en cas de crevaison. Et cet après-midi, voilà qu’un voyant m’indique que la roue avant droite présente un fort déficit de pression. On ne joue pas avec ça. Je vais gonfler ma roue à la station Leclerc du patelin. Et là, au lieu de gonfler ma roue, le gonfleur la dégonfle encore davantage. Qu’à cela ne tienne. Je vais m’acheter un compresseur qui servira aux ballons et aux vélos. Et à la voiture. Mais, arrivé chez moi, le compresseur compresse à peine plus que ma bouche et me voilà un 14 août au soir avec une voiture immobilisée.

En terminant cet article futile, j’apprends qu’une fillette est morte parce qu’un dingue a foncé sur la terrasse d’une pizzeria. On pense attentat. J’écris une fin mettant en lien les futilités de la vie revendiquées face à l’horreur. Et puis l’information se développe, le temps passe. Et ce ne serait pas un attentat, mais un mec qui voulait se suicider. Le con ! Il se rate et tue une gamine. Il n’est pas prêt d’abandonner son projet. Ces pauvres gens parlaient peut-être de choses aussi futiles qu’une crevaison.

Nos petites vies sont toujours à la merci de nos semblables, terroristes ou terrorisés. Continuons à goûter nos futilités !

Pensées aux victimes et à leurs familles.

5 réflexions sur « Ça gonfle ! »

  1. Et pour ne pas te faire trop de compliments, voici un non-compliment :
    C’est quoi, cette phrase pas terminée ??
    « Vous me direz qu’à l’heure où une fillette est morte parce qu’un connard à foncé volontairement sur la terrasse d’une pizzéria en BMW (marque très prisée par les terroristes, visiblement). » ??

    J'aime

  2. PS : tiens, ma voiture aussi est immobilisée, au garage !
    Un truc bête : je l’emmène toute fringante-pimpante chez un garagiste pour une révision. Quinze jours plus tard, c’est la panne avec grosse fuite d’huile, arrêt en catastrophe. Hem, je fais quoi ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s