Anselme n’est plus raccord

UnVillageFrancaisS06_1280x720

Tout le monde s’en fout et c’est normal, mais ce matin, j’ai viré la barbe grise. C’était la barbe spéciale Anselme. Et du coup, je l’avais gardée pour Ange. J’avais pas le choix, il me restait des épisodes à tourner. Mais là, c’est le Blancan musicien qui s’est mis à l’ouvrage. Pas besoin de barbe grise pour tenter de faire une musique à la guitare électrique ! Je retrouve ma tête.

N’empêche qu’Anselme, il ne m’aura pas pris que la partie pileuse de la tête. Il m’a habité pendant plusieurs années. Ce taiseux bourru, ce résistant du désespoir, ce jusqu’au-boutiste grincheux et alcoolisé. Souvent, en écrivant certains articles du blog je me disais qu’il y avait du Anselme. Cette façon radicale d’envisager la politique sans se soucier d’en payer le prix d’une manière ou d’une autre. Et c’est vrai que j’en ai vu disparaître des amis, des vrais, qui levaient le pouce à l’occasion. Certaines positions que j’ai prises ont fait fuir les modérés. Ne me restent que quelques fidèles et un paquet d’Insoumis. Et encore, parmi eux, certains se lassent.

Un Village Français, ça a été une de mes plus belles aventures d’acteur. Voir un personnage se développer sur plusieurs saisons, je n’avais jamais connu ça. Les auteurs écrivent avec pour base la façon dont on incarne le personnage. Du sur-mesure. Et puis quel plaisir ça aura été de débouler chaque année avec la même équipe. Comme une famille qui se forme où les personnes effacent les fonctions. Une énorme bienveillance à tous les étages et de vrais relations d’amitié se sont crées.

Très trivialement, être dans une série assure une forme de rente. Plusieurs mois de galère, et la série vient gommer les angoisses. On sait qu’on aura au moins ça.

Ben là, c’est fini, terminé. La partie triviale, on s’en fout. Je ne suis pas inquiet pour la suite, mais vous allez me manquer, les copains ! Anselme, il sera là pour longtemps sans doute. La plupart des gens qui me reconnaissent dans la rue, c’est pour lui. Bon, maintenant que j’ai rasé la barbe…

Bref, merci Un Village Français, des producteurs aux stagiaires, des auteurs aux figurants, de la coiffeuse au réalisateur, à tous les postes, chefs ou pas, sans oublier les copains acteurs et la cuisine à Figu !

15 réflexions sur « Anselme n’est plus raccord »

  1. Merci ANSELME
    J’étais môme à l’époque ,mais Cadaujac était en zone occupée et quelques faits nous ont toujours été racontés plus tard par les parents Bordenave et Blancan.
    Un seul regret que ceux qui agissaient dans l’ombre contre l’occupant n’est pas été reconnus
    Sur le journal de ce jour ils viennent de donner la légion d’honneur à un ancien de…..95 ANS ???????
    AMITIES JOJO

    J'aime

  2. Un ❤ pour Anselme, un vrai joli rôle , tout en complexité, comme les spectateurs aiment en voir.
    C`est sur qu`il y a du Anselme en vous, et c`est en cela que le travail d`acteur est enrichissant , vous apportez votre touche personnelle au personnage, mais en retour il vous marque a jamais de son empreinte. C`est beau !
    La bise . Marge

    J'aime

  3. Tu sais bien qu’Anselme est, de tous tes rôles celui que je préfère…Vous vous êtes  » marqués » mutuellement…
    Même sans barbe ! 😉

    J'aime

    1. Ouais, il y a Martinez dans Indigènes, Lucien dans la French, le père dans Toril, Ange dans Intra-Muros, l’homme du puits dans Cache-Cache, Coco dans Peau d’homme… Et bientôt Darnant dans Sigmaringen et d’autres beaux rôles comme chez Philippe Fernandez… Plein de bonheurs dans ce métier 😉

      J'aime

  4. Hier, je lisais un article sur un enfant né ‘enceint’ de son jumeau … c’est un peu ça, au final, un acteur. Vous donnez vie à d’autres vous-même, plus ou moins semblables à vous, mais toujours empreints de vous. Sans doute, sommes-nous tous porteurs de quelques jumeaux; connaître le courage, l’audace et le talent de les mettre au monde, c’est juste magnifique.
    La magie est encore plus forte lorsque le jumeau devient un compagnon, un camarade. Une barbe grise en moins ne dissimulera jamais tout à fait ce frère de ‘Je’. Tu t’es fait là un foutu bel ami, Bernard 😉

    J'aime

  5. Outre la formidable aventure humaine et d’acteur, deux-trois choses que je retiendrais car tu les soulignes, d’évidence : la qualité des auteurs à proposer un tel rôle complexe, ta qualité d’acteur à être entré « en sa peau » à l’Anselme (pas évident d’être aussi convainquant – tu « fus » Anselme – ça, tu ne le soulignes pas, mais je te le dis), la qualité du « preneur d’images », le plaisir certain de retrouver une équipe (famille) plusieurs années d’affilée (cantoche incluse). Et pour moi comme tant d’autres, le plaisir de te voir interpréter ce rôle superbe.

    Tu transposes ou lie (un peu) l’aspect « radical » du personnage vers celui de tes positions politiques dites « radicales »…
    Heu… très franchement je n’y vois aucune réelle influence. Et tes propos sont avant tout descriptifs et analytiques d’une situation en grande déliquescence, plutôt que « radicaux » selon moi. Car si j’ai bon souvenir, avant le Village Français, tu n’épargnais pas non plus ceux qui manigançaient en tous sens, avec le même esprit et une verve similaires. Souviens-toi du « Bal-qui-nie »… Ces deux-ci sont d’ailleurs en ce moment très proches du goudron et des plumes ! Donc, je n’y vois pas un lien réel.

    Ce rôle fut très marquant car tu l’interprétas durant 6 ou 7 saisons (je ne sais même plus, tournage durant 4 ou 5 ans ?), avec le bonheur pré-évoqué.
    Mais tu en as eu bien d’autres, certes plus courts dans le temps de tournage, mais qui te collaient tout autant à la peau (toujours selon moi) – ou en tout cas, que tu t’étais appropriés avec une même force.
    Pour n’en citer que quelques-uns, ton rôle dans les films suivants : L’été des LIP, Le Voyage de la Veuve, Le Temps de la Désobéissance… et évidemment Indigènes et Hors-la-Loi.
    Il me semble… – n’étant pas non plus dans ta tête – que ces rôles correspondaient à tes feelings.
    Après, et c’est tout autre, j’ai un grand affect pour ta performance dans « Cache-Cache »… !

    Tu as rasé ta barbe grise (Anselme/Ange…, comme quoi tout est lié en termes de barbe et de bonheurs d’acteur). C’est bien, tu viens de gagner dix ans !
    Mais faudra qu’elle repousse d’ici à mi-septembre, car Ange revient aux affaires…
    Musique bien !

    J'aime

  6. T’es plus raccord ? Ça tombe bien, tu vas pouvoir m’expliquer : que veut dire pour de la figu de faire « spectateurs raccords » ou « raccords spectateurs » ? 🙂

    J'aime

  7. Aaaah quand même, finie la barbe !! Parce que… boh, ça peut pas te vieillir davantage, mais vaut mieux que tu la portes « naissante mal rasé façon ténébreux », hein, plutôt que carrément the barbe 😀

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s