Quand le théâtre abandonne son circonflexe

Jean-Vilar-interview-post-mortem
Jean Vilar

Lundi soir, je suis allé voir un documentaire de Daniel Cling sur la décentralisation théâtrale. Très intéressant en cela qu’il porte un regard sur l’évolution du théâtre des années cinquante à l’élection de Mittérrand. On y retrouve les papes de la décentralisation que sont Copeau et Vilar. Jean Vilar, c’est toujours lui qui m’a fait rêver. Son idée du théâtre populaire. Ce théâtre intelligent, bien fait et accessible à tous. C’est cette même idée qui me guide dans mes rêves de cinéma. On voit dans ce film qui résonne avec ce que je connais du théâtre pour l’avoir longtemps pratiqué, comment ces principes ont été dévoyés au fil du temps, comment les pontes de la décentralisation sont souvent devenus des barons provinciaux délivrant un théâtre élitiste (si les salles se vidaient, on avait réussi son coup) et subventionné quand d’autres se contentaient de servir du divertissement facile. C’est un peu la caricature qui s’est développée petit à petit.

Il semblerait que dans la jeune génération, une tendance pour un théâtre intelligent et accessible à tous (dans le texte) renaisse enfin. C’est pas pour fayoter avec le patron, mais Alexis Michalik est en première ligne parmi ces jeunes metteurs en scène. Si les lycéens qui composaient une partie du public d’Intra-Muros hier soir nous ont offert une standing-ovation, c’est bien qu’il y a de ça chez Michalik.

Je n’ai pas vu le débat d’hier soir pour cause de représentation théâtrale, justement. Visiblement, ceux qui ont le mieux convaincu, c’est Poutou et Mélenchon (très jolie sortie de Poutou sur Fillon et Le Pen). Pourtant, il me semble que les Français votent à droite, non ? En attendant, j’aimerais que les candidats se positionnent sur la culture. Si le théâtre populaire au sens noble revoit le jour, il lui faudra aussi le sortir des capitales. Et pour ça, il faut une volonté politique.

10 réflexions sur « Quand le théâtre abandonne son circonflexe »

  1. C’est le sondage donné par BFM qui a dit que les plus convainquants , c’était Poutou et Mélenchon, pas forcément partagé par tous le monde. Moi j’ai trouvé Melenchon moins bon que la fois dernière et moins combatif, même un peu fatigué. Il faut revoir le débat, hélas je ne retrouve pas le lien.

    Par contre ce matin sur France Culture Hamon a donné les détails sur son programme culturel à lire et a écouter.
    ici pour se faire une idée et notamment sur le statut de l’artiste et des créateurs en général.

    https://www.franceculture.fr/politique/benoit-hamon-je-veux-quil-y-ait-en-cp-une-inscription-obligatoire-en-bibliotheque

    J'aime

  2. Pas vu le débat non plus. Onze ensemble, ça ne m’emballait pas pour ce qui allait en ressortir. Pas grand chose a priori, hormis quelques saillies. Jean Lassalle a fait rire mon gendre, il l’a trouvé « perché » (SIC), mais Poutou lui a bien plu pour sa sortie sur « l’immunité ouvrière ».
    Et vu que n’ai pas eu beaucoup d’échos, je ne sais pas si blondasse s’est plaint de ses pieds…
    Je crois que t’as bien fait d’aller voir ce doc…

    J'aime

  3. Tu dis : « En attendant, j’aimerais que les candidats se positionnent sur la culture. » ? Bon… je me présenterai, la prochaine fois, pour « me positionner » au niveau de l’art, justement, j’y songeais hier… 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s