Remettre les fachos à leur place, c’est facile

 

FDLes Sarkozistes soutiennent Fillon en vue des législatives. Le FN payait ses cadres via l’Europe parallèlement attaquée dans le discours. Mélenchon devance Hamon qui, lui, appelle Mélenchon à le rejoindre. Valls trahit sa participation aux primaires en préférant soutenir Macron. La Russie soupçonnée de s’ingérer dans la campagne via la désinformation sur Internet…

À moins d’un mois du premier tour, voici les infos qui circulent sur la présidentielle. De projets, de programmes, on n’en parle pas. Tout concourt à ce que les électeurs dépossédés de la politique dans son essence se réfugient dans l’abstention. Et l’abstention ça revient à mettre en place le FN. Les populistes prennent toujours le pouvoir par les urnes grâce à l’abstention massive. Avant, on pouvait toujours dire que l’extrême-droite était un chiffon rouge agité pour culpabiliser les abstentionnistes. Aujourd’hui, il n’est qu’à regarder la prise de pouvoir de Trump et son grand n’importe quoi idiocratique, mais aussi les résultats dans différents pays européens pour comprendre qu’on est face au réel.

Allons-nous laisser le pouvoir à de dangereux imbéciles ou aurons-nous le courage d’aller chercher le projet politique qui nous convient le mieux ? Il ne s’agit pas de voter « utile ». Le simple fait de voter pour un projet politique affaiblit proportionnellement la place des fachos.

4 réflexions sur « Remettre les fachos à leur place, c’est facile »

  1. Pour certains électeurs, doit y avoir un sacré remue-ménage au niveau de l’organisation des araignées logeant dans leur plafond…
    S’abstenir, c’est à la fois reculer face à un tel imbroglio et pas vraiment se mouiller en quoi que ce soit. Jouer petit bras, en sorte.
    Et comme tu le soulignes – et parce que mon éducation correspond à ceci – eh bien d’abord voter pour un programme ! Effectivement !
    Plutôt que s’abstenir ou voter contre l’ensemble des autres programmes développés par cette tripotée de Jean-foutres.
    De toutes façons, je vois à peu près bien ce qui risque de nous pendre au nez au second tour : un ex-boursier-ex-ministre trépident et assez avide de pouvoir face à une cagole politique à ranger sur l’étagère qui est en photo, en tant qu’hasbeeneuse de première.
    Je te dis pas les réjouissances à venir…
    A ce propos, ça me fait penser qu’il faut absolument que je consolide mon stock de précieuses victuailles et breuvages délicats, là où tu sais, afin de tenir le coup s’il doit y avoir un « Fort Chabrol » (je parle pas du « hibou » qui réalisait – l’était fort, Chabrol – mais de l’Autre ‘fort chabrol’).
    Ainsi, je construits une catapulte et prépare des boulets de vase pestilentielle pour la persiflante. Elle était dans les locaux du journal Sud-Ouest, aujourd’hui. Et ils s’en enorgueillissent…
    Les cons !
    Car y a quand même, en ce moment en particulier, un grand festival de cons !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s