Télérama, Canard Enchainé, etc…

telerama

Une centrale. Un metteur en scène sur le retour, qui vient y proposer des ateliers théâtre aux prisonniers. Seuls deux d’entre eux répondent à l’appel. Désemparé par cet insuccès, l’homme de scène leur demande d’improviser, de se raconter… Et tout un monde surgit.

Alexis Michalik est follement doué pour tresser les histoires les plus folles avec une maestria et une humanité confondantes. On retrouve ainsi un plaisir quasi enfantin devant ses spectacles à la bonne franquette, aux décors et aux costumes comme bricolés ; mais aux intrigues surprenantes et magiques, comme dans les contes. Il les accompagne toujours d’habiles mises en scène, portées par d’efficaces acteurs. Pas franchement du théâtre d’art, mais au moins d’excellent artisanat.

Fabienne Pascaud.

canard

theatral

A peine six mois après la création d’Edmond au théâtre du Palais-Royal, qui est déjà le succès de la saison, Alexis Michalik inaugure la réouverture du Théâtre13 historique (boulevard Auguste Blanqui) avec une nouvelle pièce, Intra Muros, dont l’intrigue se passe dans l’univers carcéral. A priori un sujet difficile à travers l’engagement d’un metteur en scène qui vient donner des cours de théâtre dans une prison où seuls deux détenus se sont mobilisés.

En fait, la prison n’est qu’un prétexte à une extraordinaire aventure romanesque, où l’amour, l’espoir, la vengeance et la dignité s’entremêlent et où le théâtre vient réordonner tout ça en basculant sans cesse de la fiction à la réalité.

On y retrouve l’atmosphère aventureuse du Porteur d’Histoire, la première pièce d’Alexis Michalik, mais avec plus de maturité dans les sujets abordés, plus d’émotion portée par les comédiens qui s’attardent moins sur le récit pour incarner davantage leurs personnages et un ancrage dans notre époque plus important. Si l’on ajoute une mise en scène réglée au cordeau, Intra Muros est une pièce exemplaire dans sa structure et bouleversante de par ce qu’elle véhicule. Incontestablement une des meilleures pièces de ces dernières années.

Hélène Chevrier

 

2 réflexions sur « Télérama, Canard Enchainé, etc… »

  1. Impeccable !
    Manquerait plus qu’une certaine « presse » de la droite de la droite (car Figaro y sont « mignons ») s’en mêle pour encenser Intra-Muros !
    Mais là, ne nous refile pas ce papier, qui n’existera pas de toute façon car ce n’est pas une « presse » humaniste.
    Allez, concentre-toi, ça démarre dans pas longtemps…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s