Escapade furtive

flickr-2377994462-hd

C’était chouette, Montpellier. Languedoc-Roussillon cinéma avait organisé une grande réunion pour les acteurs régionaux avec, dans un premier temps les conseils d’une directrice de casting et d’un réalisateur. Dans un second temps, je présentais mon histoire d’acteur. La présentation était animée par Estelle Cavoit avec un grand professionnalisme. Alternance de parole et d’extraits de films. Elle a même diffusé ma bande démo de 2014. Je craignais qu’elle soit nulle (la bande démo). En voyant toutes ces images, je me suis dit que finalement je n’étais pas si nul. Non, parce que quand ça fait longtemps que je n’ai pas tourné, je finis par me dire que c’est parce que je suis mauvais. Si, si.

Pendant le voyage aller, j’ai lu un scénario vachement bien dans lequel je devrais jouer le père de Guillaume Gouix. Secret. Au retour, j’ai bossé mon texte de la pièce.

montpellier

Hier, j’ai fait plein de trucs et j’ai notamment regardé par bribes l’émission de Mélenchon. Cinq heures avec un plateau très fourni pour raconter le chiffrage d’un programme, c’est incroyablement mieux que ces émissions politiques dans lesquelles ils n’ont le temps de rien dire. En résumé, ce matin à la radio, les 5 heures se sont transformées en « il va endetter le pays ». On n’a pas dû écouter la même chose. Seconde chose : en ne faisant pas alliance, Hamon et Mélenchon enlève à la gauche toute chance d’être au second tour. C’est ce que pensent plein de gens de gauche.

Mais bon, on veut quoi ? Donner ses chances à la gauche ou permettre à des socialistes de gouverner ? Le second cas, on vient de le vivre. Résultat : régression sociale et montée du FN. Si on veut définitivement lui donner les clés de l’Élysée, on n’a qu’à remettre les mêmes. Quoi qu’il en soit, si on additionne les voix de la droite et du FN, dans tous les cas de figure, la gauche est largement minoritaire. Le seul moyen de redevenir majoritaire, c’est de faire une politique sociale, culturelle, économique de gauche, en rupture, qui fera que les désespérés qui sont partis au FN reviendront à la pensée. Ce n’est pas une histoire de combines.

10 réflexions sur « Escapade furtive »

  1. Ces présidentielles, plus que les précédentes relèvent de la combine: tout faire pour être au second tour contre MLP et gagner! Personnellement je ne me déplacerais pas pour Fillon ou Macron, je préfère affronter un vrai fascisme que subir un totalitarisme sournois….Le principe d’Hölderlin: «Là où croît le péril, croît aussi ce qui sauve.»

    J'aime

  2. Bon… je vois que tu as pris du plaisir à aller là-bas.
    Et puis que « tu t’es rendu utile » (c’est ma grand-mère qui disait ça), à l’aller comme au retour, dans le TGV…
    Dimanche, moi j’ai fait « nature ». Je suis allé dans les coins de bords de Garonne qu’on connaît tous deux – et forcément, passage au ponton.
    Ma petite fille a gambadé… Et moi moins vite qu’elle !
    Hier… bien moins bucolique et glamour que dimanche puisque la Marine s’est fait perquisitionner le siège… Et que d’aucuns se calment quant à mes propos…
    Mais le bordel ambiant continue…
    Là, si « la Ménagère de moins de 50 ans » désire se réapproprier « un service douze pièces », c’est l’heure de faire la démarche !
    Et si y a pas « MéllanchHamon » – façon Programme Commun 10 mai 1981, ben on l’aura dans le cul, au second tour… !
    Les divisions, ou les divergences de stratégies et d’opinion, ont toujours fait foirer de beaux projets sociétaux portés par la Gauche.
    Et on sera, Nous Électeurs… Ou pas (?), dans une espèce de nécessité, de devoir choisir entre la carpe marine et le lapin Fillon…
    Comment ça me fait chier que ce merdique choix-là s’annonce !!!
    Bon… au-delà de tout ceci, révise bien Bernard, l’échéance arrive tout bientôt !

    J'aime

    1. Oui, alors il ne faut pas oublier que Mitterand, il avait gouverné un an ou deux à gauche puis avait cédé très vite aux lois du libéralisme ambiant. Au final, la gauche, avec un programme vraiment de gauche, on ne l’a que très peu connue. Et ce n’est pas cette année que ça va se faire…

      J'aime

  3. C’était très agréable de vous voir IRL, comme ils disent, à Montpellier (même si on ne venait pas prendre des leçons de casting). En espérant vous recroiser ici ou là, pour un film, une pièce (cet été, Avignon ?),… Du coup j’ai finalement vu Orges niais (sous le charme) – l’ouverture de Retour aux sources est prometteuse. Merci.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s