La baraqua

trotti

Second filage aujourd’hui. Visiblement, Intra-Muros, c’est du lourd. Alexis Michalik fait l’acrobate. Il est passé du Porteur d’Histoires, une petite forme, à Edmond, un gros spectacle plein d’acteurs. Alors que cet énorme succès fait encore salle comble au Théâtre de Palais Royal, il lance une nouvelle création avec cinq comédiens, sans machinerie, au Théâtre 13. Il va nous faire un porteur d’histoire bis ? Ben non. Il nous fait Intra-Muros. Une nouvelle aventure artistique, une nouvelle exploration, un nouveau risque théâtral et vraisemblablement une nouvelle belle réussite. Je rêvais depuis un bon moment de retrouver le contact des planches. Je n’avais jamais imaginé que ça puisse se faire sur un tel projet, avec de putains d’acteurs. Je dois avoir la baraqua.

Enfin, la baraqua dans certaines limites. Il y a trois jours, lors d’une pause, je me suis amusé sur le plateau avec la trottinette de Fayçal. Je me suis viandé dans un mauvais virage à presque 2 km/h. 1,5, peut-être. Autant dire à l’arrêt. Et comme un sac de je ne sais quoi, c’est ma tête qui a tapé le sol en premier. Le visage. Œil et pommette. Aucun bras pour venir amortir quoi que ce soi. Je me retrouve avec un joli coquard. Entre les interventions conjuguées de l’Arnica et du magnétisme, la semaine prochaine, il n’y paraitra plus.

Demain, je pars pour Montpellier. Une intervention auprès d’acteurs et d’étudiants autour de Toril et du métier d’acteur pour le pôle cinéma. Je pars avec le texte…

Écouté la radio. Visiblement, Fillon est toujours candidat et de plus en plus à droite. À force, il va finir par se viander, lui aussi.

14 réflexions sur « La baraqua »

  1. Même pas un petit buisson d’épinette pour amortir ta chute … 😉 Ah, la la, ces anciens qui veulent retrouver les sensations de l’enfance….La prochaine fois, essaye les rollers… 😀

    J'aime

  2. Ben passe lui donc ta trottinette piégeuse… au gars Fillon. Qu’il se cocarde donc son œil plein de sourcil !
    T’es couillon ou quoi ?! C’est quoi ce pseudo-retour à l’enfance… ?! Trottinette casse-gueule.
    T’as plus l’âge, Bernard, de faire le fort de foire, en tes talents d’avant !…
    Tes prochaines « cascades » – comme d’ailleurs les miennes – sont à faire à l’aide d’un déambulateur… !
    Oui… Mais déambulateur qui peut être supersonique – le fameux – façon Concorde !
    De là à ce qu’on finisse par se gaufrer… malgré tout…
    On s’en fout ! On est jeunes ! Ne nous « fions » pas à nos âges…
    Oh merde… En l’écrivant, je n’avais pas vu tout de suite la coïncidence de la phonétique : « Fillon – fions », voire…
    Pfffff….
    Juré ! Pas fait exprès. C’est juste comme ça…
    J’appelle de suite Alain Rey… Pour qu’on borne tout cela, stylistiquement et syntaxement… :
    – Allô, Alain… t’en penses quoi ?
    – Ah… Adieu « Pomerol » (ouais, y me connaît un peu Le Vieux), ne nous fions pas à Fillon, « la phonétique a du bon… »
    Après ça, je n’en sais pas plus…
    J’aurais dû lui parler des deux autres ouistitis de Gauche…
    Eh… ! Personne n’est parfait…

    J'aime

  3. Si par les purs hasards de la vie – oui… songeons quand même à tout pour aider nos prochains, soyons ‘chrétiens’ (j’avais fait une faute de frappe, que j’ai corrigée, mais qui avait donné « chrétines ») -… ce couple de Sarthois vient à se séparer, je ne pense pas qu’en termes de batterie de cuisine, quelque élément viendrait à leur faire défaut, tant leurs ressources sont telles.
    Y a un putain de matos, quand même !
    Plus d’un chef cuistot serait heureux de cette ampleur-là !
    Collection de casseroles étamées, ou inoxydables garanties trente ans… Voire le summum… de cuivre ! Et en vingt-quatre pièces (the must)!
    Afin de nous mitonner « une enflure, sauce gourbi »… On ne connaît pas bien les ingrédients… ni la recette… mais ça te rend malade pendant au moins un quinquennat ! Doit y avoir une marinade peu à-même…
    De fait, contrecarrant ces dangers alimentaires-là, je vais m’adonner à cuisiner la betterave en salade : L’Aubry. Élément coriace sous la dent, s’il en est, à bien faire fondre dans un bain de lait d’ânesse pour que s’amollisse la texture…
    Bon appétit !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s