Qui veut quoi

bb

Les flics, ils font leur boulot. Et ils n’en maquent pas. Et c’est un boulot difficile. Et ils paient les politiques qui ont conduit à créer des ghettos de misère dans lesquels il règne tant de haine et de rancœur, où les lois ne sont plus les mêmes. Dans ces endroits, les flics, ils peinent à le faire, leur boulot. Alors ils parlent mal aux jeunes parce qu’ils sont dépassés, alors ils utilisent la même violence. Mais l’autre jour, l’un d’eux a passé la barrière encore plus franchement. Il a commis un geste criminel. Et il doit être condamné. Quand on est flic, on n’a pas droit à tout. L’uniforme, les conditions de travail ne couvrent pas tous les actes. Un flic se doit de représenter l’ordre. Pas le crime.

Hier, à Bobigny, il y avait un rassemblement pacifique pour rappeler ces règles simples. Le coupable doit être puni. La justice doit être la même de tous bords. Mais ce rassemblement raisonnable, certains n’en veulent pas, n’y croient pas. Il faut tout casser, tout brûler. Et les organisateurs, ils sont dépassés, débordés par cette haine qui sort n’importe comment. Ils râlent parce que leur manifestation pacifique elle va encore être remplacée par des images de voitures qui brûlent. Et ça n’est pas bon pour la suite.

Au lieu de chercher l’apaisement, l’État, par la voix du Préfet, annonce dans un communiqué qu’une fillette de six ans a été sortie d’une voiture en feu par des CRS. C’est dans le communiqué. La presse relaie l’information. Rendez-vous compte le niveau de sauvagerie de ces jeunes de banlieue ! Une fillette de six ans ! Et ces pauvres flics qui sous l’assaut des voyous vont encore sauver des flammes une fillette de six ans. Les gens, ils aiment cette information. Ils savent bien que tous nos problèmes viennent de ces gens à la couleur de peau différente.

Mais voilà. Il y a des témoignages qui fusent de tous côtés. La voiture n’était pas en feu. Elle recevait des bombes lacrymogènes des flics et une poubelle enfumée venant des manifestants. Et c’est une femme et des jeunes qui ont sorti la fillette de la voiture. Pas des CRS.

Pourquoi faut-il encore créer du mensonge ? Pourquoi un préfet se croit-il obligé de réécrire l’histoire ? Pourquoi la presse s’engouffre ? On veut quoi ? C’est pas déjà assez violent ? Avec un tel type de comportement de l’autorité, on espère vraiment la paix ou donner à manger à l’électorat raciste ?

13 réflexions sur « Qui veut quoi »

  1. A un iota près: je ne pense pas que ceux qui brulent, cassent et pillent soient animés par une quelconque haine. Si c’était cela, ils iraient casser là où ceux qui les méprisent résident. Non, ils brûlent les bagnoles, les équipements, des supérettes des gens de Bobigny. De leurs voisins, de leurs cousins, de leurs frères… Non, je ne crois pas qu’il y ait de la haine chez ceux-là. Seulement une incapacité absolue à la moindre réflexion, une absence de performance cognitive, bref la bêtise dans ce qu’elle a de plus emblématique et irréversible pour un part. Ceux qui étaient vraiment en colère ont marché ensemble et dans le calme.

    J'aime

    1. Salut Dominique ! Ben, dans les casseurs des manifs anti loi travail, chez les antifa, il y a des gens très instruits et très politisés. Ce ne sont pas forcément les débiles que l’on croit (même s’il y en a, bien sûr). Après, on peut penser que de toute façon c’est idiot et contreproductif.

      J'aime

  2. Je ne sais plus où je vais où je va. ……En 1961 mon père était flic après avoir été pompier….puis après Motard. …Toujours dans une institution représentant. .La loi. ..
    AVEC ces mots enchaînés les uns au autres. ..Liberté égalité fraternité. ….et en 1961 on sait ce qui c’est passé. …Sur un certain pont de Paris. ….
    Du n’importe quoi dans le n’importe où. …..
    L’homme laissé dans son désarroi le plus absolu. …..Plus de bien ou est le mal. ..et réciproquement ……..
    Un mot donc manque à cette trilogie. …
    Liberté égalité fraternité. ..et putain de merde ….JUSTICE !
    ( laquelle ?…….Celle que l’on ressent comme une indigestion quand elle n’a pas lieu ! )
    Le monde dans toute sa simplicité.

    J'aime

  3. La blondasse se frotte les mains de toutes ces nouvelles lézardes dans l’édifice démocratique.
    Ça craint ! A chaque feu de poubelles, elle engrange…

    J'aime

  4. À te lire, je crois que c’est ma fille qui a raison. Je lui faisais remarquer que, contrairement à d’autres pays, on n’est pas en guerre, et elle m’a regardée d’un air pas d’accord.
    Donc je me reprends : si, on est en guerre. Civile, comme d’hab.
    Le Français est ridicule, ça n’a jamais l’air de le déranger.

    Au fait, oui, c’est bien la guerre intra-muros : hier, je suis passée en voiture près d’une battue. Impressionnant. Désolant. Stressant. Au moins une vingtaine d’homme en gilet fluo orange, l’arme à la main (laquelle ? J’sais pas ! Y’avait peut-être des gauchers mais je n’ai pas pris le temps de vérifier : trop pressée de m’éloigner d’un carnage à venir !! 😥 )
    D’autres hommes arrivaient encore en jeeps, rapidement, on se croyait presque dans « Le jour le plus long » ! Il émanait d’eux, même à distance, un désir de tuer et comme une joyeuseté. Et en même temps se considérant telles des personnes importantes faisant un truc solennel.
    Pour le sanglier ou le chevreuil : c’était bien la guerre ! Écoeurant. Hem, comme on peut remarquer… j’aime pas vraiment la chasse 😉 Mais surtout je voulais illustrer tes dires et dire que pour la plupart des hommes, semble-t-il, toute occasion est bonne, et surtout sous couvert légal, pour faire ressortir sa violence !

    S’cuse, j’étais longue ! Pas trop hors sujet, j’espère ?

    J'aime

  5. Ce Préfet comme les policiers d’Aulnay croient tellement à la supériorité de notre civilisation qu’ils sont incapables de renoncer aux reflexes les plus primitifs de mépris et de rejet de l’autre.

    J'aime

  6. Lydie… les battues aux bestioles c’est « de la gestion ». Qu’ils disent, ces tenants-là, ces bardés de kaki, façon guerre aux bestioles. Gestion qui n’en ait aucune, selon comment se passe à 90% des cas cette activité-là.
    Le principe est bien de tuer, sans précaution ni vergogne, sans gestion rationnelle aucune. Les types, y vont sur le terrain, fusil sur l’épaule, c’est pas pour faire acte de protection de l’environnement ! C’est bien pour flinguer des bestioles ! Sinon à quoi bon alourdir sa dominicale randonnée d’un flingue de 2.5 kg.
    Un ramassis de jean-foutre avinés. Voilà ce qu’ils sont, en très grande majorité. Et je les connais très bien…
    Qui va encore avaler les couleuvres, qu’ils veulent nous proposer d’ingérer, nos couillons de nemrods locaux !?…
    Et ceux-ci, en plus, sont détenteurs d’une carte d’électeur !… Tu vois le machin…!?
    Merde ! Oh putain… Je viens d’entendre deux coups de fusil… Sans prévaloir des résultats de l’enquête en cours, j’ai bien l’impression que l’aile droite de la Liberté et l’aile gauche de la Démocratie, ont pris quelques plombs.
    De là à insinuer quelque métaphore avec l’actu ambiante (chasseurs-gibier)… oh la-la, bien loin de moi, pensez donc !
    Y a très peu de battue au chevreuil ou au sanglier dans le 9-3. Ce territoire est versé en bien d’autres sujets, mais qui nous dit que, sur le fond sociétal, ces hommes-là ne se rejoignent pas en quelque mise en oeuvre « comparative », sans précaution ni vergogne ?…
    M’en vais dormir au ponton, moi, ce soir…

    J'aime

    1. J’ai un copain chasseur. Il me dit que parfois, c’est utile de zigouiller chevreuils et sangliers pour l’agriculture. Mais bon, lui, il fait pas de battues. Il remplit les abreuvoirs et compte les bestioles. Ce ne sont pas tous des bourrins.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s